AccueilImmobilierLa Ciotat : le conservatoire de musique va déménager en centre-ville

La Ciotat : le conservatoire de musique va déménager en centre-ville

Installé pendant plus de 40 dans la Villa des Pins, le conservatoire de musique et d'art dramatique de La Ciotat va s'installer, à la rentrée 2022, en centre-ville, au sein de l'ancien théâtre Saint-Jacques, totalement réaménagé.
La Ciotat : le conservatoire de musique va déménager en centre-ville
J.-P. Enaut - C'est au sein de l'ancien théâtre Saint-Jacques que sera implanté le conservatoire de musique de La Ciotat.

Immobilier Publié le ,

Les locaux de la Villa des Pins étaient devenus trop exigus. Le conservatoire municipal de musique et d'art dramatique Zino Franceschatti de La Ciotat, qui occupait depuis 40 ans cette bâtisse construite en 1840 par l'industriel Louis Benet, déménagera à la rentrée 2022 au sein de l'ancien théâtre Saint-Jacques. « C'est dans ce lieu, qui fut une chapelle au XVIIIe puis un théâtre au XIXe, un cinéma et enfin un lieu d'exposition, que la Ville a souhaité, à l'initiative de Patrick Boré, son défunt maire, qu'il soit implanté », explique Nathalie Lainé, adjointe au maire de La Ciotat déléguée à la culture, aux fêtes et à l'événementiel.

Depuis la fin des années 70, le conservatoire n'a cessé de se développer, avec désormais une vingtaine de disciplines enseignées via des cours collectifs et individuels pour 400 à 500 élèves. Ce transfert en cœur de ville va permettre au conservatoire, dirigé par Jean-Eric Thirault, de répondre aux besoins en matière d'accessibilité aux personnes à mobilité réduite, de respect des normes de sécurité, de confort et d'acoustique mais aussi d'être plus ouvert aux usagers. En lien étroit avec la médiathèque et à proximité de la chapelle des Pénitents bleus et de l'Eden-Théâtre, cet équipement doit également favoriser des synergies avec ses voisins afin de créer un pôle culturel.

Un auditorium flambant neuf

La Ville a confié le projet à Var Aménagement Développement en tant que maître d'ouvrage délégué. Le chantier a débuté en août 2019. « Nous avons rencontré plusieurs difficultés qui ont contraint à l'interrompre quatre mois suite au premier confinement ou à le ralentir avec les pénuries d'acier et de bois ou encore la hausse sur les pigments de la peinture », confie Nathalie Lainé. Les travaux devraient s'achever cet été et le projet sera livré pour la rentrée de septembre. A la conception, on retrouve les cabinets d'architecte Huit-et-demi avec Régis Nochumson, et Agence MB avec Marjorie Bolikian, tous deux architectes du patrimoine.

Le bâtiment a été complétement réhabilité et la façade principale restaurée et rénovée par les Compagnons de Castellane, aguerris aux techniques de la pierre. Le futur conservatoire de 1 000 m2 en R+2 comprend un vaste rez-de-chaussée et deux étages avec des coursives pour abriter les 17 salles de cours et les locaux administratifs. Un auditorium de 90 places a été réalisé pour des concerts. « Nous avons fait appel à l'Atelier Rouch, l'un des meilleurs acousticiens qui a travaillé sur la Chaudronnerie [salle de spectacle de La Ciotat, NDLR] », explique l'élue.

Au rez-de-chaussée, le hall d'entrée et l'espace détente de 40 m2 chacun sont baignés de lumière par un puits central et des fenêtres agrandies. Une salle de percussions bénéficiera des dernières technologies en matière d'isolation sonore. « Nous avons fait l'acquisition grâce à une subvention de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur de 30 000 € de nouveaux instruments de musique de grande qualité et en particulier sept pianos », ajoute Nathalie Lainé.

Deux piliers supportant le balcon ont été conservés avec les poutres et les pierres d'origine. Le coût global de cette opération s'élève à 4,2 M€, dont 3,1 M€ de travaux. Aux côtés de la Ville qui a financé à hauteur de 2,28 M€, le Département des Bouches-du-Rhône (1,6 M€) et la Direction régionale des affaires culturelles (250 000 €) ont contribué à ce projet phare pour La Ciotat.

Une nouvelle affectation pour la Villa des Pins

Depuis décembre 2021, la Villa des Pins n'accueille plus uniquement des cours de musique et d'art dramatique. Le conservatoire est déjà devenu un centre de formation pour la police municipale. La Ville a sollicité le CNFPT (Centre national de la fonction publique territorial) qui a répondu favorablement à un tel projet afin de renforcer les effectifs et pallier le manque de places disponibles sur les différents centres de formation existants. La première session accueille 13 policiers jusqu'à fin mai. A terme, deux ou trois sessions de formation pourraient être organisées par an.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?