AccueilEconomieLa Chambre de métiers et de l'artisanat régionale couvre (enfin) toute la Paca

La Chambre de métiers et de l'artisanat régionale couvre (enfin) toute la Paca

Lors de la dernière ag de la Chambre de métiers et de l'artisanat de Région Paca, qui s'est tenue symboliquement à Nice, la Chambre de métiers et de de l'artisanat des Alpes-Maritimes a demandé son adhésion. Depuis la création de la CMAR Paca en juillet dernier, la CMA 06 n'avait pas rejoint les autres CMA départementales.
La Chambre de métiers et de l'artisanat régionale couvre (enfin) toute la Paca
D.R. - Les élus de la CMAR Paca autour de son président lors de l'AG à Nice.

Economie Publié le ,

C’est fait. La Chambre de métiers et de l’artisanat de région couvre désormais toute la Paca, de Menton à Marseille, en passant pat Avignon, Toulon, Gap ou Manosque. Il ne manquait plus que la chambre départementale des Alpes-Maritimes, installée à Saint-Laurent-du-Var. « Lors de son assemblée générale extraordinaire, les élus de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur (CMAR PACA) ont entériné l’intégration pleine et entière de la Chambre des Alpes-Maritimes dans la Chambre de région » annonce la direction de la CMARPaca dans un communiqué.

132.000 entreprises artisanales

Cette dernière regroupe désormais 132.000 entreprises artisanales et leur propose une stratégie globale. « Depuis le début, je suis convaincu qu’ensemble, nous décuplons nos forces et je suis partisan d’une régionalisation franche. Avec le renforcement des compétences économiques du Conseil régional dans le cadre de la loi NOTRe, nous devenons ainsi plus que jamais un partenaire incontournable pour peser sur la prise en compte des entreprises artisanales dans l’élaboration des politiques publiques » a déclaré André Bendano, le président de la CMAR PACA.

Renforcer la proximité et les services

« La régionalisation telle que l’ont souhaitée les élus de la CMAR PACA a pour principal objectif de renforcer la proximité et le service aux artisans. Grâce à la mutualisation des fonctions support, des économies d’échelle permettent de concentrer les investissements et les ressources sur le coeur de métier de la Chambre » explique le communiqué.

Mutualiser les outils

« Concrètement, cela signifie que la mutualisation de nos outils doit permettre plus d’efficacité à l’attention des territoires et des entreprises qui y siègent. Nos collaborateurs continueront à se déplacer sur site pour rencontrer, conseiller et proposer des plans d’actions aux chefs d’entreprises. Nous partageons les mêmes valeurs d’engagement, de qualité en faveur de la création et du développement de l’entreprise et du maintien de la transmission des savoir-faire de nos métiers par l’apprentissage » a souligné André Bendano.

« Des efforts nouveaux se portent ainsi sur le développement d’une offre de services conçue pour répondre aux besoins des entreprises, en même temps que les moyens libérés permettent une proximité accrue avec les artisans grâce à une présence des conseillers sur le terrain ».

En interne, « le personnel des Alpes-Maritimes a rejoint la CMAR PACA. Garantie leur a été donnée qu’il n’y aurait pas de licenciements ni de mutations forcées liée à ce changement, comme cela a été le cas pour l’ensemble des personnels de la CMAR depuis le début du processus ».

A lire aussi :

La CMAR PACA en quelques chiffres

  • 11 agences pour les entreprises
  • 16 antennes de formation continue
  • Près de 1 000 collaborateurs
  • 84 élus régionaux et 210 élus territoriaux
  • 6 000 apprentis répartis sur les 8 campus de l’Université régionale des métiers et de l’artisanat (URMA PACA)
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?