AccueilEconomieLa chaîne bio Marcel & Fils annonce l’acquisition de La Vie Saine

La chaîne bio Marcel & Fils annonce l’acquisition de La Vie Saine

Avec l’acquisition de La Vie Saine, la chaîne aixoise de magasins bio Marcel & Fils comptera plus de 60 magasins dans l’Hexagone. Son ambition? Développer un réseau d’une centaine de magasins et de dépasser les 200 à 220 M€ de CA à horizon 2025–2026.
Le groupe Marcel & Fils comptera plus de soixante magasins et prévoit de réaliser un chiffre d’affaires total de près de 140 M€.
Marcel & Fils - Le groupe Marcel & Fils comptera plus de soixante magasins et prévoit de réaliser un chiffre d’affaires total de près de 140 M€.

Economie Publié le ,

Après le rachat des magasins Onalavie, en Haute-Savoie, en 2021, l’acquisition de La Vie Saine, soumise à l’Autorité de la concurrence, concrétise une nouvelle opération de développement significative qui devrait permettre à Marcel & Fils, d’atteindre son objectif de cent points de vente d’ici 2025. « A la suite de ce rapprochement, le groupe Marcel & Fils comptera plus de soixante magasins et prévoit de réaliser un chiffre d’affaires (CA) total de près de 140 M€. Le rachat de La Vie Saine, et donc de ses seize magasins en Bourgogne, Franche-Comté, Occitanie, Ile-de-France et Bordeaux et d’une trentaine de millions d’euros de chiffres d’affaires, illustre notre stratégie de renforcer son ancrage local en France », indique Emmanuel Dufour, président-fondateur et actionnaire de Marcel & Fils.

Cette transaction, dont le montant est confidentiel, sera financée grâce au soutien des actionnaires du groupe (c’est-à-dire Emmanuel Dufour, Wienberg Capital Partners (WCP) et Sofipaca), ainsi que par l’émission d’obligations relances souscrites par Amundi et Sofipaca (branche capital développement du Crédit Agricole), ainsi que par ses partenaires bancaires historiques.

Emmanuel Dufour Marcel & Fils
Emmanuel Dufour, président fondateur
de l’enseigne bio Marcel & Fils. (Crédit : Marcel & Fils)

Un nouveau challenge

Emmanuel Dufour est très fier de ce « nouveau challenge passionnant » qui lui permet de se développer encore un peu plus :

« Globalement, le marché alimentaire connaît une période difficile. Porté par une croissance à deux chiffres pendant quinze ans, il y a eu un vrai coup de frein, il y a un an, avec la reprise de l’activité et la réouverture des restaurants. Ensuite, il y a eu l’inflation qui a perturbé le marché bio, parfois perçu comme plus cher, et pourtant il y a des produits de saison et d’épicerie de base qui sont tout à fait accessibles. Mais la perception des consommateurs est ce qu’elle est, avec des éléments psychologiques bien connus, et il y a effectivement des arbitrages dus à la réalité du pouvoir d’achat. Voilà en résumé pourquoi les actionnaires de La Vie Saine ont vendu et le contexte dans lequel nous faisons cette opération pour laquelle nous espérons obtenir le feu vert de l’Autorité de la concurrence début septembre. »

Dans ce contexte, Emmanuel Dufour et ses deux actionnaires ont jugé plus intéressant et plus pertinent de se tourner vers la croissance externe plutôt que vers l’ouverture de magasins. « Ça évite d’ajouter de l’offre à ce marché un peu saturé. Nous sommes repartis sur un cycle de cinq à six ans avec un business-plan et l’ambition de développer un réseau d’une centaine de magasins et de dépasser les 200 à 220 millions d’euros de chiffres d’affaires à horizon 2025-2026. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?