AccueilEconomieLa Cefim évoque la rencontre des émetteurs

La Cefim évoque la rencontre des émetteurs

Richard Vacher Detournière, président de Cefim Pôle Bourse, en partenariat avec l'Autorité des marchés financiers (AMF), Enternext et Middlenext, a organisé « Les ateliers PME - ETI, Rencontre des émetteurs ».
La Cefim évoque la rencontre des émetteurs

Economie Publié le ,

Passation de pouvoir au sein du Pôle Bourse de la Cefim. Gilbert Saby laisse la place à Richard Vacher Detournière, membre du directoire d’Inside Secure, société cotée sur Euronext depuis 2012. Pour son premier rendez-vous Cefim, le thème du jour était « Les ateliers PME - ETI, Rencontre des émetteurs ».
Etienne Cunin à la direction des émetteurs de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est intervenu sur les bons réflexes à avoir en matière d’information financière. Cette dernière fait l’objet d’une réglementation qui distingue l’information périodique (celle donnée par les émetteurs à échéances régulières, sur une base annuelle ou semestrielle) et l’information permanente (celle diffusée par les émetteurs en vertu de l’obligation de porter à la connaissance du public, dès que possible, toute l’information précise qui les concerne). On parle aussi d’information privilégiée lorsque l’émetteur dispose d’une information précise le concernant, et que cette information n’est pas connue du public. Sa communication est nécessaire dès lors que cette information est susceptible d’avoir une influence sensible sur le cours de Bourse.

Communication

L’information délivrée au public doit être exacte, précise et sincère. Elle doit être diffusée de manière effective et intégrale, et déposée auprès de l’AMF. « Attention de veiller à l’égalité d’information entre les investisseurs et à rendre l’information accessible à l’ensemble des investisseurs au même moment », insiste Etienne Cunin. Il convient aussi d’assurer la cohérence de l’ensemble des informations diffusées, quels que soient la date, le support et les destinataires de l’information. Un point a été fait sur la communication financière concernant les résultats annuels et semestriels (information périodique). Le communiqué financier doit présenter les éléments clés de la situation financière de l’émetteur, de sa stratégie et de ses perspectives. Par situation financière on entend : l’évolution de son activité et de ses performances ; des chiffres pertinents, bien définis et utilisés de manière stable dans le temps, pour bien comprendre la formation du résultat. Enfin, quelques bonnes pratiques ont été communiquées à la salle en matière de communication permanente (acquisition / cession, fusion, non-respect de covenants bancaires etc. ). A titre d’exemple, lorsqu’une opération est définitive la communication au marché doit être immédiate.

Un label pour les valeurs technologiques

Guillaume Mordelet, responsable Méditerranée d’Enternext, a ensuite donné quelques chiffres très positifs. 2014 a été une année très active pour la filiale d’Euronext dédiée à la promotion et au développement des PME-ETI en Bourse : 9 milliards d’euros ont été levés. Ce sont donc plus de 300 PME-ETI qui ont fait appel aux marchés en 2014. Richard Vacher Detournière le reconnaît, « bon nombre d’initiatives d’Enternext sont positives pour faire bouger les lignes. Il faudrait aussi alléger la chape de plomb qui pèse sur nous. Car l’objectif des sociétés cotées est clair : développer la liquidité et renforcer la visibilité des PME-ETI auprès des investisseurs. » Sur ce point, Guillaume Mordelet a cité trois actions d’Enternext : « une animation qui s’est déroulée à Aix sur le marketing de titres et qui est amenée à être renouvelée ; l’incitation financière accordée aux intermédiaires financiers couvrant les valeurs moyennes ; et la volonté de créer un label attribué tous les ans à quelques 50 valeurs technologiques ».
Caroline Weber, directrice générale de Middlenext, a ensuite parlé des actions de lobbying de l’association. « Après des années de bataille, je suis ravie de vous annoncer que nous allons pouvoir alléger, assouplir les problématiques d’entrée / sortie de Bourse », annonce-t-elle d’emblée. Autre bonne nouvelle : la révision de la directive Abus de marché. « Comme quoi le lobbying, ça marche. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?