AccueilEconomieLa CCIAMP et le Croec s’unissent pour soutenir les entreprises

La CCIAMP et le Croec s’unissent pour soutenir les entreprises

Colette Weizman, présidente du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables, et Jean-Luc Chauvin, président de la CCI Aix-Marseille Provence, ont signé mercredi une convention de partenariat pour défendre l’entrepreneuriat.
La CCIAMP et le Croec s’unissent pour soutenir les entreprises
C. Dupuy - Colette Weizman, présidente du Croec Paca, et Jean-Luc Chauvin, président de la CCIAMP, ont scellé leur partenariat ce mercredi 29 septembre dans le cadre de la Foire de Marseille.

Economie Publié le ,

C’est sur le stand de la Chambre de commerce et d'industrie métropolitaine Aix-Marseille-Provence (CCIAMP) à la Foire internationale de Marseille que Jean-Luc Chauvin, son président, et Colette Weizman, présidente du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables Provence-Alpes-Côte d’Azur (Croec Paca), ont signé une convention de partenariat. Malgré le bruit ambiant et la décontraction affichée des deux signataires, le sujet est de taille puisqu’il concerne l’accompagnement des entreprises tout au long de leur vie, de leur création à leur transmission. Un accompagnement d’autant plus capital en cette période de crise sanitaire.

« Il est de notre rôle, en tant qu’acteurs économiques, de créer toutes les synergies utiles pour favoriser la relance des entreprises de notre territoire, profiter des dispositifs existants, partager les outils, faire remonter les difficultés auprès des pouvoirs publics », précise ainsi Jean-Luc Chauvin.

Confiant, le président de la CCIAMP, rappelle que « nous avons montré ces derniers mois comment nous pouvons être utiles, dans nos champs respectifs, aux entreprises. Nous les avons accompagnées ensemble. »

La convention de partenariat prévoit la mise en œuvre d’actions concrètes. Les deux entités co-organiseront diverses actions dont le Business Transfer Forum, événement phare dédié à la cession-reprise d’entreprises. Mais aussi « 5 jours pour entreprendre » et « 5 jours pour reprendre », des formations destinées aux porteurs de projet qui visent à leur transmettre les outils essentiels pour concrétiser et modéliser un projet de création ou de reprise d’entreprise. En parallèle de ces événements, des permanences et des interventions d’experts-comptables lors d’ateliers, tables rondes ou conférences seront organisées gracieusement dans les agences CCIAMP avec une forte mobilisation du Club des jeunes experts-comptables. « Les experts-comptables sont des partenaires majeurs de l’entreprise, véritable pouls de la santé des entreprises », insiste Jean-Luc Chauvin.

Risques de surchauffe

Colette Weizman ne cesse de le marteler : « nous ne sommes pas inquiets pour 2022. Le "quoi qu’il en coûte" a bien fonctionné. Il a permis de sauver des entreprises. La relance aujourd’hui est là, la hausse du chiffre d’affaires aussi. » Pour elle, pas de doute, « cette signature met en avant notre rôle au cœur de l’entreprise. Nous n’avons pas pour vocation d’accompagner les entreprises dans la décadence mais dans la croissance. »

Baromètre économique de la profession comptable : la relance s’installe en Paca

Jean-Luc Chauvin perçoit tout de même trois risques de surchauffe de l’économie : la pénurie de certaines matières premières, les problèmes de livraison et le manque de personnel. Conséquence ? « La relance va être freinée. » Il pointe notamment du doigt le fait que les salaires sont trop chargés et qu’il n’y a pas assez d’écart entre le salaire d’une personne qui travaille et la rémunération d’un chômeur. « Il faut transformer ce pacte social. » Même écho du côté de Colette Weizman : « la valeur travail doit être renforcée ». Un thème qui devrait être au cœur de la prochaine campagne pour l’élection présidentielle.

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?