Fermer la publicité

La CCI Aix-Marseille Provence veut « driver » l'achat local

le - - Economie

La CCI Aix-Marseille Provence veut « driver » l'achat local
S. Payrau - Les initiateurs et participants du Drive Local étaient présents au Palais de la Bourse ce lundi 15 juin pour présenter cette application.

La chambre a signé ce lundi 15 juin une convention tripartite avec la start-up Getbigger et Hopps Group afin de lancer Le Drive local, une marketplace locale dotée d'un système de livraison. L'application web et mobile se veut un lieu d'intermédiation gratuit entre l'offre et la demande locales.

« Les choses ne seront plus comme avant, et ça passera notamment par l'achat local. L'achat de proximité a pris une place centrale dans le quotidien » : c'est cette conviction qui habite Jean-Luc Chauvin, le président de la Chambre de commerce et d'industrie Aix-Marseille Provence (CCIAMP). Alors pour accompagner ce cercle vertueux car « dépenser local, c'est créer de l'emploi et du pouvoir d'achat localement », la chambre a déjà mis en place le Metropolitain Business Act solidaire, avec une adhésion sans coût pour les entreprises jusqu'à la fin de l'année, ou la plateforme Treiz'Local visant à encourager la consommation dans les commerces de proximité.

Et ce lundi 15 juin, elle a signé une convention tripartite avec la start-up Getbigger et Hopps Group, deux entreprises aixoises, afin de lancer Le Drive local, une marketplace locale, dotée d'un système de livraison, pour les commerces de proximité afin de doper leur chiffre d'affaires. « C'est un service que l'on apporte aux commerçants pour rivaliser avec les grandes plateformes mondiales du e-commerce. L'idée, c'est qu'ils puissent proposer à leurs clients les mêmes services », souligne Jean-Luc Chauvin.

Cette initiative est le fruit de la rencontre entre Getbigger et Hopps Group. La start-up, plateforme e-logistique lancée en février, développe l'application, le système de paiement en ligne et le service après-vente. Quant à Hopps Group, spécialiste de la logistique e-commerce, il met les capacités industrielles de sa filiale Adrexo (distribution de courriers et imprimés publicitaires) au service de cette solution. Un apport qui permet de la déployer aujourd'hui sur l'ensemble de la métropole.

Gratuit pour les commerçants

Via la plateforme, qui offre une géolocalisation des établissements, producteurs et commerçants peuvent proposer leurs produits directement aux consommateurs. Le Drive local, disponible sur mobile et ordinateur, ambitionne ainsi de devenir la première application gratuite d'intermédiation entre l'offre et la demande locales de produits de consommation. « C'est un modèle gratuit pour les commerçants », insiste Frédéric Pons, président d'Hopps Group. Les initiateurs de la solution se rémunèrent en effet via des frais de gestion appliqués à chaque transaction. Quant aux clients, ils peuvent retirer les achats par click and collect, drive piéton ou opter pour la livraison à domicile, « avec un modèle de livraison unique en France via un véhicule électrique bi-température », précise Frédéric Pons.

La solution a été testée durant le confinement sur le pourtour d'Aix-en-Provence avec des commerces alimentaires - les seuls ouverts à ce moment-là. Et comme le souligne Thomas Geissmann, CEO de Getbigger, « l'attente est là ». « On a enregistré plus de 1 000 commandes en quelques semaines avec des paniers moyens de plus de 50 € ce qui n'est pas mal pour un commerce de proximité », se félicite-t-il.

C'est Typhaine Sciacca, gérante de l'épicerie Cœur d'artichaut à Jouques, qui lui a inspiré cette innovation. La jeune femme, qui avait fait le choix de rester ouverte, se retrouve à devoir faire face à « 200 SMS par jour, des appels téléphoniques » avec « un magasin qui se transforme en entrepôt ». L'apport du Drive local la soulage immédiatement. « En deux-trois heures, les 400 références de la boutique étaient disponibles dans l'application. Mon chiffre d'affaires a doublé. Aujourd'hui, l'application représente 10 % de mon activité et des personnes, qui ont ainsi pu découvrir ma boutique, viennent désormais sur place », résume-t-elle. A ce jour, 200 commerçants sont inscrits sur la plateforme.




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer