AccueilEconomieL'UPE 13 fait sa rentrée à Kedge

L'UPE 13 fait sa rentrée à Kedge

L'Union Patronale des Bouches-du-Rhone attend plus de 2 000 "patrons" ce vendredi 9 septembre à Kedge, pour le 16eme Forum des Entrepreneurs. Le thème est : " Tous ensemble ou tous en guerre ? ".
L'UPE 13 fait sa rentrée à Kedge
Georges Majolet - Plus de 2 000 entrepreneurs étaient présents à Kedge pour le Forum de 2015

Economie Publié le ,

Premier repas de presse de rentrée, premier Forum des entrepreneurs en tant que président de l’UPE 13… En ce mois de septembre, Johan Bencivenga le patron des patrons des Bouches-du-Rhône ne chôme pas. Et, en plus de l’actualité de l’UPE 13, il doit mener de front la campagne pour les élections des CCI avec les listes « 13 engagés » à Aix-Marseille Provence et en pays d’Arles. Il y a aussi la présidentielle qui se profile, sans parler des dossiers locaux comme la montée en puissance de la métropole. « L’UPE participera les 20 et 29 septembre à des commissions de la métropole : une sur les transports et une plénière avec les vice-présidents en charge de l’économie. Tout cela doit déboucher sur le schéma directeur de la métropole » explique Johan Bencivenga, lors de la conférence de presse de rentrée.

Tacle à Manuel Valls

Et puis, il y a cette visite express de Manuel Valls à Marseille, le même jour que le Forum des entrepreneurs… « Nous lui avions envoyé une invitation. A l’heure où nous demandons de travailler ensemble, politiques et entrepreneurs, je trouve particulièrement désobligeant que le Premier ministre ne passe pas alors que plus de 2 000 chefs d’entreprise du territoire seront présents » tacle le patron de l’UPE 13.
Ensemble ! Ou plutôt « Tous ensemble ou tous en guerre ? ». Voilà le thème de ce 16e Forum des entrepreneurs, qui se tient à Kedge ce vendredi 9 septembre. « Nous avions choisi ce thème avant les derniers attentats, nous l’avons maintenu. C’est provocateur, mais explicite des enjeux qui attendent la société française, poursuit le président Bencivenga. Nous nous trouvons à un moment charnière de notre histoire. Allons-nous rester sur nos crispations identitaires, économiques, générationnelles, ou les dépasser ? A l’UPE 13, nous estimons que nous n’avons plus les moyens de travailler dans la division, et c’est ce message que nous voulons faire passer devant les 2 000 chefs d’entreprise participants au forum et devant les leaders d’opinion attendus. »

Ensemble... mais pas encore à la CCI

Ensemble… Oui, mais pas pour les élections à la CCI Marseille Provence (CCIMP) ! L’UPE 13 et la CGPME 13 sont parties pour présenter des listes concurrentes le 23 septembre prochain. « Je regrette que cela coince sur un état d’esprit. Nous mettons en avant le contenu et le fond et en face, on nous oppose un nombre de places, de vice-présidences… Moi, ça ne m’intéresse pas de parler politique » dénonce Johan Bencivenga. Les discussions pour un possible rapprochemenr devraient se poursuivre jusqu'au dépôt des listes...
Pour ces élections aux deux chambres consulaires des Bouches-du-Rhône, l’union patronale entend proposer des nouveaux visages et un renouvellement tant générationnel que sur la vision de l’institution, plus proche des entreprises. Cette dynamique est incarnée par Heidi Salazar, la jeune et féminine tête de liste de l’UPE 13 pour le pays d’Arles. Cette dernière se dit « fière de voir les idées et les modèles changer » et qu’une union patronale accorde une tête de liste à « une chef d’entreprise de 33 ans, mère de 4 enfants qui milite depuis peu au sein de l’union patronale ».

Ouverture et modernité

Ce message sera porté au moment du forum par Heidi Salazar et Jean-Luc Chauvin, tête de liste pour la CCIMP, avec un objectif fort : « pousser les entreprises à aller voter aux élections de la CCI. Nous disons que les syndicats ne sont pas assez représentatifs. Il faut que les entrepreneurs se mobilisent pour rendre crédibles les élus des CCI lorsqu’ils auront à porter la voix des entreprises devant les élus de la métropole et de la région » plaide Johan Bencivenga. La volonté de l’UPE 13 est de dépasser les 14 % de votants pour le scrutin de cet automne (le vote se fait du 20 octobre au 2 novembre).
Ce volontarisme et cette ouverture à la « modernité » ou « nouvelle génération » se traduit par la présence, lors du forum d’un Start-up corner « pour intégrer la génération créative dans le tissu économique plus établi ». Une autre façon de s’ouvrir et de préparer le futur.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?