Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

cefim L'Investissement socialement responsable vu par ses acteurs

le - - Droit et Chiffre

L'Investissement socialement responsable vu par ses acteurs
G. Majolet - La Cefim a souhaité donner la parole aux différents acteurs impliqués dans l'ISR.

Loïc Herrmann, vice-président du pôle Bourse de la Cefim, en partenariat avec KPMG et Enternext a organisé, fin avril, une conférence sur l'Investissement socialement responsable (ISR).

Dans un contexte de forte croissance du marché de l'Investissement socialement responsable (ISR) en France, la Cefim a souhaité donner la parole aux différents acteurs impliqués.

ISR et appel d'offres

Brice Javaux, senior manager Sustainability Service chez KPMG, s'est appuyé sur une étude maison réalisée auprès d'émetteurs, d'investisseurs et d'organismes financiers. L'ISR en France représente 274 Md€ et 86 % des acteurs interrogés considèrent que c'est un marché à fort potentiel de croissance. Parmi les leviers de croissance de l'ISR, figure la réglementation (article 173-VI de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte) qui apporte des obligations en matière d'ISR et d'ESG (critères Environnementaux, sociaux et de gouvernance). L'exigence des clients institutionnels est également un moteur. « Une bonne prise en compte de l'ISR, de l'ESG permettent de gagner des appels d'offres. A l'inverse, la non-prise en compte des enjeux de l'ESG devient un facteur d'éviction », estime ainsi Brice Javaux.

C'est ainsi que chez Sycomore Asset Management, le sujet est pris au sérieux. « Nous avons la conviction profonde que la création de valeur ne peut être durable que si elle est partagée. Notre modèle d'analyse des entreprises - baptisé Spice - se base sur 80 critères organisés autour de cinq parties prenantes : suppliers & society, people, investors, clients, environnement », résume Alban Préaubert, analyste gérant ISR. Bpifrance est également sensible à ce type de sujet. « Nous demandons à nos clients de mettre en place une démarche RSE*. Il y a de l'envie. Nous constatons un gouffre entre l'envie et la réalité de la RSE », illustre Arnaud Hilaire, directeur d'investissement.

Concilier performances extra-financières et financières

Pour Brice Javaux, pas de doute, « les performances extra-financières et financières sont conciliables ». L'étude de KPMG rappelle à titre d'exemple que la majorité de la recherche produite par les universitaires et les praticiens souligne que, pour un investisseur, considérer les enjeux extra-financiers n'est pas négatif pour la performance financière. Il n'existe pas une supposée sous-performance de l'ISR. C'est ainsi que certains prônent la mise en place du reporting** intégré qui ferait émerger un nouveau standard de reporting mêlant données financières et extra-financières.

En matière de RSE, la société Onet dispose d'une feuille de route 2016-2020. « C'est clairement un levier de différentiation. Les donneurs d'ordre exigent des actions concrètes en la matière. Au-delà de l'intérêt propre pour notre entreprise, il est important en matière de RSE d'avoir une vision transversale et de tirer vers le haut les autres acteurs, y compris les concurrents », explique Laurence Acerbo, directrice développement responsable d'Onet.

Fin décembre, la presse s'est faite l'écho d'une annonce émanant de la CMA CGM. L'armateur marseillais sera le premier transporteur maritime au monde à doter de la motorisation GNL*** ses porte-conteneurs géants. En choisissant aujourd'hui le GNL comme carburant, CMA CGM opte pour une solution permettant d'aller au-delà des réglementations concernant la limitation du taux de soufre à 0,5 % en 2020. « Il y a un alignement des planètes. Tout pousse à ce que le secteur des transports s'engage sur cette voie. Mais attention, pour pouvoir réaliser une révolution énergétique, nous aurons besoin de l'aide du plus grand nombre, notamment des investisseurs », annonce Julien Topenot, responsable sécurité, sûreté, environnement.

* Responsabilité sociale des entreprises.
** Le reporting est l'expression anglophone de la communication de données. Il consiste en la présentation de rapports sur les activités et les résultats d'une entreprise ou de toute autre organisation.
*** Gaz naturel liquéfié.




Caroline Dupuy
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer