AccueilEconomieL’industrie expose sa réalité en virtuel

L’industrie expose sa réalité en virtuel

Dès aujourd'hui, des centaines de classes de collèges et lycées, des demandeurs d’emplois, des étudiants se défient à distance sur la plateforme 3D « ForIndustrie-L’Univers Extraordinaire ». L’initiative vise à promouvoir les métiers de l’industrie.
Mathieu Rozières (Euphoriques), concepteur de la plateforme 3D, a voulu un outil aisément accessible et ludique pour présenter les divers univers industriels.
J.-C. Barla - Mathieu Rozières (Euphoriques), concepteur de la plateforme 3D, a voulu un outil aisément accessible et ludique pour présenter les divers univers industriels.

Economie Publié le ,

Puisque les jeunes ne vont pas à l’industrie, l’industrie va vers eux ! Et elle s’adapte à leurs codes, leurs goûts pour les jeux vidéo et leur maîtrise naturelle des outils numériques. En partenariat avec France Industrie, EDF et l’UIMM Alpes-Méditerranée, Industries Méditerranée qui fédère les filières professionnelles de la région a présenté ce 9 novembre la plateforme 3D « ForIndustrie-L’Univers extraordinaire » grâce à laquelle elle espère revitaliser l’attrait et la connaissance des métiers de l’industrie. L’initiative vise à prolonger l’esprit ludique et pédagogique de l’événement « L’Usine Extraordinaire » qui s’était tenu en 2019, à Marseille, sur l’esplanade du Mucem et à décupler l’impact de la plateforme numérique proposée l’an dernier.

« Le projet découle d’une démarche collective associant près de 50 partenaires de toutes les filières, explique Christine Baze, présidente d’Industries Méditerranée. Il a été conçu pour des collégiens, des lycéens et des étudiants, mais nous avons ajouté cette année, avec l’appui de Pôle emploi, les demandeurs d’emploi pour qu’ils puissent eux aussi découvrir ces métiers. Ce sont 13 000 jeunes, plus de 500 classes de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse et du Gard qui se sont inscrits préalablement ainsi que 300 jeunes demandeurs d’emploi. Notre site internet comptait déjà 24 000 visiteurs uniques et la carte interactive « L’Univers Extraordinaire » 4 000 visiteurs uniques, alors même que le démarrage du jeu était prévu ce 14 novembre ».

PRACCIIS met l’industrie du futur à la main des TPE-PME

Six univers industriels à explorer sur « ForIndustrie-L’Univers Extraordinaire »

Labellisée « Semaine de l’Industrie » (prévue en France du 21 au 27 novembre), cette plateforme virtuelle se veut « une aventure numérique au cœur des industries françaises ». Elle se présente sous forme d’un archipel de six îles ciblées sur de grands secteurs : « Matériaux durables et chimie innovante », « Energies pour la planète », « Transports du Futur », « Univers connecté », « Mon métier de demain » et « Au cœur du vivant ».

En cliquant sur les uns et les autres, entre le 14 novembre et le 2 décembre, pour les explorer, en regardant près de 120 vidéos, en écoutant les témoignages d’une centaine de professionnels (opérateurs, techniciens, ingénieurs…) détaillant les contours et atouts de leur métier, les participants engrangent des points pour leur classe ou leur groupe (pour les demandeurs d’emploi) afin de remporter une visite physique sur un site industriel. « Outre son accessibilité depuis n’importe quel ordinateur, tablette ou téléphone portable et une vraie configuration 3D, cette « gamification » est un axe d’innovation majeur pour la plateforme cette année, confie Mathieu Rozières, directeur associé d’Euphoriques qui l’a conçue. Chaque îlot est animé, avec plein de possibilités d’interactions. Au total, elle compte 59 quizz ».

forindustrie-partenaires-pltaeforme-L’Univers Extraordinaire

« ForIndustrie – L’Univers Extraordinaire » résulte d’un large partenariat privé et public pour amener les jeunes à s’intéresser aux métiers de l’industrie. (Crédit : Jean-Christophe Barla)

Industrie et Education Nationale, main dans la main

Après le 2 décembre 2022, « L’Univers extraordinaire » restera en libre accès, sans le jeu, afin de rester au printemps un support privilégié d’information des jeunes lorsqu’ils vont décider de leur orientation, avec Parcours Sup. Au-delà, elle devrait s’inscrire dans la durée et s’enrichir sans cesse de nouveaux contenus, selon des modalités qui se préciseront ultérieurement. « Nous avons des candidatures d’industriels intéressés pour rejoindre l’initiative », assure Serge Bornarel, délégué général de l’UIMM Alpes-Méditerranée.

Pour Thierry Chaumont, son président, « la France fait face au grand défi de la réindustrialisation et les entreprises à la nécessité de nombreuses transformations, énergétique, écologique, numérique… qu’elles ont déjà entamées. Si nous voulons que les jeunes se retrouvent demain dans les usines, qu’ils apportent leurs compétences et y trouvent des bons salaires et des perspectives de carrières, nous devons les faire rêver ».

Pour Claude Garnier, directeur de région académique, au nom du Rectorat d’Aix-Marseille, tout a été mis en œuvre avec les industriels pour faire rayonner le projet, notamment les « kits pédagogiques » préparés pour les enseignants et les classes. « Nous avons intérêt à travailler tous ensemble parce que les jeunes, quel que soit leur métier futur, s’inscriront aussi au sein d’un collectif », dit-il.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?