AccueilEconomieL'emploi et le recrutement cadre se portent bien en Provence Alpes Côte d'Azur

L'emploi et le recrutement cadre se portent bien en Provence Alpes Côte d'Azur

Les derniers chiffres* livrés par l'Apec (Agence pour l'emploi des cadres) Paca Corse confirment la bonne conjoncture actuelle même si des difficultés demeurent.
L'emploi et le recrutement cadre se portent bien en Provence Alpes Côte d'Azur
F. Delmonte - L'Apec Paca-Corse vient de publier ses derniers chiffres concernant l'emploi et le recrutement des cadres

Economie Publié le ,

« Après une année 2017 record assez exceptionnelle, 2018 s'annonce de la même veine » : le délégué territorial de l'Apec Paca-Corse, Bruno Jonchier, pouvait sourire en dévoilant les bons chiffres de l'emploi et du recrutement des cadres dans la région. « Nous sommes revenus, a-t-il aussitôt poursuivi, à un niveau très légèrement inférieur à celui de 2006. Des chiffres qui confirment la reprise économique, la confiance retrouvée des chefs d'entreprise et le retour des investissements, et qui traduisent aussi la transformation numérique traversant l'ensemble des secteurs économiques. En Paca, cette transformation et les services qu'elle génère représente 39 % des recrutements de cadres, et si on y ajoute les fonctions commerciales, cela grimpe jusqu'à 60 % de ces mêmes recrutements ! Des secteurs, qui plus est, où les remplacements de départs à la retraite sont peu nombreux, contrairement aux secteurs plus classiques où les remplacements concernent plus d'un cadre sur trois. »

Jeunes diplômés et seniors moins recrutés

Pourtant, malgré la bonne situation économique, avec en particulier un taux de chômage des cadres proche de 4%, paradoxalement, le marché de l'emploi cadre reste « frictionnel », ainsi que l'a également souligné Bruno Jonchier. « Plus d'une entreprise sur six avoue avoir des difficultés à recruter et même 73 % d'entre elles dans le secteur informatique ! » Autre bémol : si « les cadres de un à dix ans d'expérience demeurent les plus recherchés et représentent plus de la moitié des recrutés de l'an dernier », ainsi qu'il l'a aussi précisé, les jeunes diplômés sans expérience, d'un côté, et les seniors, de l'autre, s'en sortent moins bien. Pour les premiers, représentant seulement 19 % des embauches, c'est même en recul par rapport à l'année 2016 précédente (22 %)… « Ce qui pose de nombreuses questions », a concédé le délégué territorial de l'Apec, et notamment celle des critères de recrutement « sans doute parfois trop fermés », a-t-il reconnu. « Comme des mondes un peu cloisonnés qui ne se rencontreraient plus », a encore joliment imagé ce dernier.

Pour contrecarrer cette tendance, a alors indiqué son responsable, l'Apec Paca-Corse mène des actions, de parrainage notamment (opération Sésame jeunes talents) et réfléchit aussi à de nouvelles formes de rencontres entre d'une part, les entreprises qui ont des besoins, et plus particulièrement dans notre région les petites PME et des TPE, l'essentiel du tissu, et d'autre part, les compétences élargies des jeunes diplômés. Une première manifestation de ce genre nouveau, à vocation également territoriale et métropolitaine, aura lieu en juin prochain à Toulon. Sinon, l'agence propose également d'accompagner les entreprises dans la définition de leurs besoins en la matière. « Une offre d'emploi bien ficelée est gage d'un sourcing de qualité et un recrutement sur deux se fait toujours par ce biais », a encore rappelé le délégué territorial.

* Selon une enquête annuelle menée du 23 octobre au 8 décembre 2017 auprès de 11 000 entreprises.

L'étude

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?