AccueilEconomieL’Anses met l’alimentation sous surveillance sur le golfe de Fos

L’Anses met l’alimentation sous surveillance sur le golfe de Fos

L’Anses a annoncé le 9 novembre la mise en œuvre d’un plan de contrôle pour disposer de données sur les risques de plusieurs produits alimentaires autour de la zone industrialo-portuaire de Fos.

Economie Publié le ,

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a décidé de s’engager dans un plan de contrôle orienté sur les denrées alimentaires d’origine animale et végétale produites à proximité du golfe de Fos-sur-Mer. La démarche vise à disposer d’une méthodologie scientifique et de données objectives sur d’éventuelles contaminations générées par les pollutions industrielles, urbaines ou des transports sur les productions agricoles locales. L’Association de défense et de protection du littoral du golfe de Fos (ADPLGF) avait fait grand bruit en 2019 en démontrant, par ses analyses, la présence de différents composants (dioxines, PCB, mercure, zinc…) dans des poissons, de la viande bovine, des coquillages, des fromages… Les services de l’Etat ont complété les travaux en combinant leurs propres mesures et des études scientifiques. « Actuellement, aucune étude exhaustive n’a permis de confirmer des faits marquants de contamination des denrées alimentaires dans la zone d’intérêt », indique l’Anses.

Le « plan exploratoire » se déroulera sur un an à partir de la fin 2021. La méthode adoptée doit intégrer un échantillonnage plus large et vérifier s’il existe des dépassements de teneurs maximales règlementaires sur les aliments émanant de ce secteur géographique. La nécessité d’une seconde vague de prélèvements sera déterminée ultérieurement.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?