AccueilEconomieKem One va être cédé aux fonds Apollo

Kem One va être cédé aux fonds Apollo

Le groupe chimique qui dispose de deux sites dans les Bouches-du-Rhône, Lavéra et Fos-sur-Mer, vient d’annoncer être entré en négociation exclusive avec Apollo Global Management.

Economie Publié le ,

La rumeur qui courait cet été se confirme. Alain de Krassny, président de Kem One, s’apprête à céder l’industriel de la chimie, fabricant de PVC, aux fonds d’investissement gérés par les filiales d’Apollo Global Management. Des négociations exclusives viennent de débuter et le projet de cession devrait se finaliser d’ici la fin de l’année. L’opération reste cependant soumise à l’approbation des autorités de la concurrence et réglementaires. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Kem One développe ses marges de manœuvre à Fos-sur-Mer

Alain de Krassny avait repris en 2013 l’entreprise, alors en redressement judiciaire. Depuis investi plus de 500 millions d’euros ont été investis dans trois projets stratégiques : la conversion de l’électrolyse chlore-soude de son usine de Lavéra, mise en service en 2017 ; la construction d'un terminal de stockage éthylénier sur son site de Fos-sur-Mer, dont l’achèvement est prévu fin 2021 ; et la conversion de l'électrolyse de Fos-sur-Mer, lancée dans les mois à venir et qu’Apollo, en cas de cession effective, compte réaliser. « Aujourd'hui, Kem One a des fondations solides. Je suis convaincu que les ambitions d’Apollo permettront d’accélérer le développement de Kem One », déclare Alain de Krassny dans un communiqué.

Kem One compte 1 400 salariés et huit sites industriels, sept en France et un en Espagne. 

 

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?