AccueilOxygèneKeimis Henni, cofondateur d'Artagon : « Soutenir la création reste un combat quotidien »

Keimis Henni, cofondateur d'Artagon : « Soutenir la création reste un combat quotidien »

Artagon s’est installé cet été sur le site de L’Epopée, à Marseille. La structure artistique accueille sur 2 000 m2 des résidents pour 18 mois et programme aussi chaque semaine des ateliers ouverts aux artistes non-résidents.
Portrait des deux fondateurs Anna Labouze et Keimis Henni par Robin Plus, artiste résident d’Artagon Marseille, lors du chantier d’aménagement du lieu.
Robin Plus & Artagon - Portrait des deux fondateurs Anna Labouze et Keimis Henni par Robin Plus, artiste résident d’Artagon Marseille, lors du chantier d’aménagement du lieu.

Oxygène Publié le , Propos recueillis par Alexandra ZILBERMANN

Les Nouvelles Publications : Pouvez-vous présenter en quelques mots la raison d’être de l’association Artagon ?
Keimis Henni : Nous faisons la promotion et soutenons la création artistique émergente du territoire. L’association est née à Paris en 2014, mais quand avec Anna Labouze, la cofondatrice du lieu avec moi, nous avons voulu avoir des locaux, nous avons pensé à Marseille.

Pourquoi avoir choisi Marseille pour vous implanter ?
Il y a depuis quelques années un vrai bouillonnement artistique. Les artistes que nous rencontrions, lors de nos événements à Paris, nous faisaient part de leur désir de s’y installer. La crise sanitaire a aussi donné des envies de ville « autrement ». Et puis, bien sûr, L’Epopée nous a séduit comme projet.

Marseille : L’Epopée rachète l’ancienne usine Ricard

Quel est votre modèle économique ?
Pour cette année, nous avons un budget de fonctionnement de 100 000 €, qui comprend les charges, les trois salaires de l’association, les travaux etc. A ce jour, nous sommes principalement financés par le ministère de la Culture, la Fondation Carasso et la fondation des artistes. Nous voudrions tripler ce budget l’an prochain.

Comment comptez-vous l'augmenter ?
Nous espérons que les collectivités territoriales ainsi que des mécènes privés vont soutenir Artagon. L’association est ouverte sur la ville et sur son quartier, le 14e arrondissement. Nous travaillons avec les structures sociales et scolaires des quartiers nord. Nous proposons aussi des formations et des ateliers gratuits aux artistes non-résidents.

Quel type de formation leur proposez-vous ?
Cela va de la question globale de l’artiste/auteur, à des points juridiques, en passant par des problématiques artistiques diverses. Nous organisons des ateliers de modélisation 3D. Nous proposons des thématiques une à deux fois par semaine, ouverte à tous, sur inscription via notre site.

Combien de résidents accueillez-vous ?
Nous avons 25 artistes et 25 structures, toutes du territoire. C’était un de nos critères principal de recrutement. Qu’ils nous parlent de leur lien avec Marseille et sa région. Ils sont accueillis chez Artagon pour 18 mois.

Et après cette première promotion, une seconde sera-t-elle envisagée ?
Nous l’espérons ! Nous comptons bien séduire L’Epopée et les acteurs locaux avec notre travail de soutien à la jeune création, tout en étant inclusifs avec notre territoire. Cette première promotion se termine en mars 2023. Si tout se passe bien, nous lancerons donc les appels à projets d’ici un an.

Pour conclure cet entretien, que signifie « Artagon » ?
Ce mot vient du grec et du latin « agôn », littéralement « lutte, compétition », qui évoquait les rencontres sportives, mais aussi artistiques, poétiques et littéraires. Mais « agon » a aussi donné le mot « agonie ». Car soutenir la création reste un combat au quotidien.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?