AccueilOxygèneJonOne, invité exceptionnel de MP2018

Agenda JonOne, invité exceptionnel de MP2018

Sa rencontre avec Marseille date de MP2013. C'est donc tout un symbole que JonOne revienne exposer à l'occasion de cette année culturelle, dédiée à l'amour. Son exposition « Abstracted Love » au format XXL ouvre ses portes aujourd'hui à la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence.
JonOne, invité exceptionnel de MP2018
Abstracted Love/DP Art Event / Marsatwork - L'exposition "Abstracted Love" est visible à partir de ce jeudi 14 juin à la CCIMP.

Oxygène Publié le ,

Vous ne connaissez peut-être pas encore John Perello, alias JonOne. Si vous voulez vous faire une idée du personnage, allez donc entrevoir sa popularité sur les réseaux sociaux. Elle est tout simplement phénoménale. Non seulement parce qu'il a du talent, mais aussi parce qu'il sait faire le show comme nul autre, a de bonnes idées, maîtrise sa communication et ses collaborations, bref utilise le système pour diffuser son art à grande échelle, une chose essentielle pour lui.

JonOne, c'est le kid de Manhattan devenu boss du graff', passé du tag sauvage aux toiles hors de prix. Une belle histoire à l'américaine, matinée d'un amour inconditionnel pour la France [il est franco-américain, ndlr], une France où il vit et dont il maîtrise parfaitement la langue. Faire venir JonOne à Marseille reste donc un événement, que l'on doit au galeriste David Pluskwa. « Nous nous sommes rencontrés il y a huit ans. C'est avec lui (grâce à lui ?) que j'ai abandonné la peinture XIXe et XXe pour me consacrer exclusivement à l'art contemporain », nous apprend le curateur de l'expostion « Abstracted Love ».

Abstraction vs Attraction

Pour MP2018, David Pluskwa a donc offert sur un plateau un terrain de jeu unique à JonOne, l'homme des défis. « J'ai réalisé ici à la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence (CCIMP), en un week-end, la plus grande de mes toiles », jubile l'artiste. « Elle mesure 15 x 5 mètres. Je suis comme un enfant gâté. Travailler et exposer dans ce cadre historique m'a quand même demandé de la réflexion. J'ai eu plusieurs idées avant de tomber sur la bonne. Ça a été un vrai challenge que de travailler en dehors de mon atelier. J'aime l'idée de peindre avec amour. It's all about love you know. Comment un artiste pourrait peindre sans amour, sans passion, sans désir ? C'est de ces sentiments-là que naissent sincérité et poésie. C'est dans ces sentiments que je puise mon abstraction. »

Lancer le diaporama10 photos

De leur côté, la CCIMP et nos institutions locales comptent bien sur l'effet JonOne pour attirer les touristes. Quand on leur demande le nombre de visiteurs attendus, leur réponse collégiale est formidable : « JonOne a déjà exposé quatre mois à Montpellier et a attiré 90 000 visiteurs. Alors ce serait bien que Marseille batte Montpellier ! ». Plus sérieusement, ne manquez pas cette exposition qui fera date dans la carrière de l'artiste et qui nous l'espérons, marquera les esprits. Dès le 21 juin, une seconde exposition aura lieu à la galerie David Pluskwa, avec là aussi des œuvres encore jamais vues, réalisées pour Marseille.

Exposition « Abstracted Love » à la CCIMP, Palais de la Bourse, 9 La Canebière, Marseille 1er. Jusqu'au 29 juillet. Ouvert tous les jours de 10h à 18h30. Nocturne le mardi jusqu'à 22h.
Tarif 5 €. Gratuit – 12 ans

Exposition « Love Diary » à la galerie David Pluskwa, Espace 53, rue Grignan, Marseille 6e. Du 21 juin au 29 juillet. Ouvert du mardi au samedi de 14h30 à 19h et sur rendez-vous
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?