AccueilOxygèneCouleurs et good vibes au centre de la nouvelle expo JonOne

Couleurs et good vibes au centre de la nouvelle expo JonOne

Deux ans que JonOne n’avait pas exposé à Marseille. Cet artiste expressionniste abstrait, au parcours international, prépare depuis un an cette exposition, pour laquelle il a créé une cinquantaine de toiles inédites.
David Pluskwa est depuis dix ans le galeriste de JonOne, pour le sud de la France. Ensemble, ils donnent rendez-vous aux collectionneurs pour des solos shows toujours impressionnants.
Robert Poulain - David Pluskwa est depuis dix ans le galeriste de JonOne, pour le sud de la France. Ensemble, ils donnent rendez-vous aux collectionneurs pour des solos shows toujours impressionnants.

Oxygène Publié le ,

« Accueillir JonOne à Marseille reste toujours un grand honneur et une fête », se réjouit son galeriste marseillais David Pluskwa. « Chaque fois, je m’applique à trouver un lieu à la hauteur de l’événement, à imaginer pour les collectionneurs des solos shows inoubliables, avec la complicité de Jon qui partage avec eux la passion de son art. C’est ensemble que nous rêvons sur des expositions toujours plus grandioses, dans cette ville qu’il affectionne. Cette nouvelle exposition, baptisée "Contemplations" s’inscrit dans cet esprit. Elle révèle un artiste plus que jamais en pleine maîtrise de son art. ». Un titre d'expo proposé par JonOne en référence à Victor Hugo, qui fait partie de ses auteurs favoris et qu'il lit en français, puisqu'il maîtrise parfaitement notre langue.


Issu du graffiti, JonOne est considéré comme l’artiste expressionniste abstrait le plus important de son époque. Après le Palais de la Bourse et les Docks Village, c’est dans un espace de 300 m2, rue de la République, que David Pluskwa a choisi de présenter cette nouvelle exposition.

Flying, 2022, acrylique et bombe aérosol sur toile. (Crédit photo : D. R.)

Un Américain à Paris

Né en 1963 à New York, de parents dominicains, John Perello, son vrai nom, est arrivé à Paris en 1987. Une ville qui sera désormais son point d’ancrage. « J’ai vécu cet exil comme une vraie réincarnation artistique », se rappelle JonOne.


Le public européen découvre son travail, son réseau de galeristes et d’institutions s’étend. Ses toiles vont alors connaître la lumière de lieux d’exposition à Tokyo, Monaco, New York, Hong Kong et bien entendu, Marseille.

« Un galeriste de confiance est capable de faire résonner des cordes insoupçonnées chez ses artistes, explique le peintre. Certains m’ont jeté dans des folies nouvelles et David Pluskwa est l’un d’entre eux. Marseille est forte de cette énergie débridée, la même qui animait le New York de mes débuts. Les lumières du Sud, les chromies irisées de cette ville-monde, l’engagement de David dans mon œuvre m’ont inspirées ces nouvelles "Contemplations". »

Les deux hommes se connaissent depuis 2010 et travaillent ensemble depuis dix ans. « On croit souvent que l'art abstrait c'est facile », nous dit JonOne. « Mais il y a une technique, plusieurs dans mon cas et surtout, la main de l'homme au bout du pinceau. L'abstraction reste un langage à part. On croit que c'est la même ligne à chaque fois, mais ce n'est pas la même toile ». Quand l'artiste commente les toiles de son solo show marseillais, il souligne ici une référence à son enfance ("Je me sens plus Portoricain que Américain"), là il symbolise le gris du ciel parisien, aborde son rapport à la mort, qu'il ne craint pas : « Je croie juste au "heart heaven" (paradis du coeur). Je n'ai pas de religion, pas peur de la mort, mais par contre, j'aime l'idée d'être éternel avec ma peinture ».

L’une des expositions les plus marquantes de JonOne reste à ce jour « Abstracted love », organisée à la CCI dans le cadre de « MP2018 Quel amour ! », pour laquelle JonOne expose sa plus grande toile jamais réalisée, d’un format rarement vu en art contemporain, puisqu’elle mesurait 75 m2 (pour 15 m de hauteur et 350 L de peinture). Que nous réserve ce troisième rendez-vous avec Marseille ? Assurément une explosion de couleurs et de bonnes énergies, ce qui résume finalement assez bien le geste pictural de cet artiste flamboyant.

« Contemplations » est une exposition hors-les-murs à découvrir du 14 octobre au 12 novembre, 12, rue de la République, Marseille 1er.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?