AccueilEconomieJoanna Elbaz : « Je ne suis pas là pour parler du Prado »

Joanna Elbaz : « Je ne suis pas là pour parler du Prado »

Joanna Elbaz, directrice pendant plus de deux ans du centre commercial du Prado à Marseille, a été approchée pour prendre la direction de Grand Var, à La-Valette-du-Var. A la tête du centre commercial depuis le 18 mars dernier, elle se montre peu diserte sur son expérience marseillaise et préfère se concentrer sur ses nouvelles missions.
Joanna Elbaz : « Je ne suis pas là pour parler du Prado »

Economie Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Quelle est votre feuille de route pour Grand Var ? Vos challenges ?
Joanna Elbaz :
Durant ces premiers mois, je vais prendre les sujets en main. Si je n'ai pas encore de plan d'action à vous dévoiler, il est évident que mon objectif principal est d'accroître l'attractivité du site et d'améliorer le parcours client. Nous allons d'ailleurs engager différents travaux dans les mois à venir pour gagner en luminosité et en modernité.

Grand Var Est connaît des difficultés. Combien y a-t-il de boutiques et combien sont vacantes ?
Je ne peux pas vous donner le nombre de cellules ouvertes et fermées car nous travaillons sur la globalité de Grand Var [Grand Var, Grand Var Est et Grand Var Sud, NDLR]. Cela dit, nous ne pouvons pas cacher que des cellules sont vacantes, sans doute à cause d'une certaine saturation commerciale. Nous avons créé un poste de commercial en mars dernier, entièrement dédié à la commercialisation de nos espaces. Nous proposons également des baux éphémères.

Les baux éphémères peuvent parfois être mal perçus par le grand public, qui n'est pas au courant de cette subtilité locative, pensant alors que les boutiques ferment, comme ce fut le cas pour Le Prado. En êtes-vous consciente ? Il y a peut-être un effort de communication à faire en ce sens.
Je ne suis pas là pour parler de ce qui se passe au centre commercial du Prado. Il faut voir les baux éphémères comme des opportunités pour les marques, pour qu'elles puissent se faire connaître ou tester le site. Nous proposons des baux éphémères allant de trois mois à deux ans. Quant à la communication spécifique sur ce type de bail, nous n'avons pas encore eu besoin de communiquer en ce sens.


Lire aussi : Joanna Elbaz quitte le Prado pour Grand Var


Difficile de ne pas vous demander votre bilan de vos années passés à la tête du Prado
Comme je vous l'ai dit, je ne suis pas là pour parler du Prado. Je peux toutefois vous dire que ce fut une super expérience professionnelle pour moi, une chance de participer à l'ouverture d'un centre commercial et j'en suis très heureuse.

Pourquoi avoir décidé de communiquer avec la presse des Bouches-du-Rhône ? Pour (re)faire venir ses habitants à Grand Var ?
Notre volonté première est de dire que, depuis janvier, Shopping Centre Company a repris le mandat global de Grand Var. Nous voulons replacer le centre dans son positionnement historique et familial. Mais bien sûr, si nous pouvons faire venir les habitants des Bouches-du-Rhône chez nous, nous serons ravis !

Lire l'interview complète de Joanna Elbaz, sur ses ambitions pour Grand Var, dans le n°10 049 des Nouvelles Publications à paraître le 26 avril. Cliquez ici pour plus d'informations sur nos offres d'abonnement, à partir de 55 € par an.
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?