AccueilDroit et ChiffreJean-Pierre Rayne, bâtonnier d'Aix : "L'avenir de la justice fait partie intégrante du Grand débat"

Jean-Pierre Rayne, bâtonnier d'Aix : "L'avenir de la justice fait partie intégrante du Grand débat"

Ce vendredi 1er mars, le barreau d'Aix organise un grand débat sur la justice. L'objectif de ces échanges entre avocats et citoyens est de « favoriser la parole », indique Jean-Pierre Rayne, bâtonnier du barreau d'Aix. Parmi les questions abordées, celles de la saisine de la justice, du procès ou encore du jugement.
Jean-Pierre Rayne, bâtonnier d'Aix :
M. Debette - Jean-Pierre Rayne, bâtonnier du barreau d'Aix, explique les contours du grand débat sur la justice organisé ce vendredi.

Droit et Chiffre Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Pourquoi le barreau d'Aix-en-Provence a-t-il décidé de participer au Grand débat en organisant une réunion ce vendredi ?
Jean-Pierre Rayne : ​
Le projet de loi de réforme de la justice est passé à la va-vite, dans la précipitation, ce qui pourrait sous-entendre que la justice est exclue du débat. Or, son avenir fait partie intégrante du Grand débat national. Nous avons donc décidé d'y prendre part, estimant que nous avions toute notre place pour faire remonter des suggestions. Nous devons nous montrer constructifs même si nous avons été déçus de ne pas avoir été écoutés cette année par le gouvernement. Le Grand débat a le mérite d'exister et si on n'utilise pas les perches tendues, alors on est nécessairement perdant.

Le but du grand débat sur la justice que nous organisons est de favoriser la parole. Ce ne sont pas les avocats qui vont s'exprimer mais les citoyens : nous serons des maîtres d'œuvre, des facilitateurs. Nous sommes vraiment dans une démarche citoyenne. D'ailleurs, nous ne serons peut-être pas d'accord avec une partie des observations. Le sujet de la justice est peut-être moins grand public, on est moins dans des questions d'actualité ou de pouvoir d'achat, mais c'est un sujet prégnant et nous espérons que beaucoup de citoyens viendront y assister pour faire remonter leurs idées, suggestions...

Avez-vous déjà défini les thèmes qui seront abordés lors de cette réunion ?
Nous avons déterminé trois thèmes, et pour que les échanges soient plus interactifs, un duo d'avocats - un homme et une femme – animera chacun des thèmes. Le premier est la saisine de la justice. Nous demanderons aux personnes présentes s'ils connaissent leurs droits, si la saisine est facile, s'ils ont rencontré des interlocuteurs qualifiés... Nous pourrons élargir cette thématique aux questions des plateformes informatique, de la fracture numérique. Le second sera celui du procès. Il sera question du suivi de procédure, de la vitesse de la justice, de la compréhension du langage juridique... Enfin, le dernier thème que nous avons isolé est le jugement. A-t-il répondu à vos attentes, a-t-il mis un terme à vos problèmes, avez-vous fait appel, y a-t-il eu des difficultés de mis en exécution figurent parmi les questions que nous pourrons poser aux citoyens présents.

A la fin de ces échanges, comment allez-vous faire remonter les volontés formulées ?
Pendant la discussion, certains avocats prendront des notes et nous allons ensuite les retranscrire en utilisant tout simplement la plateforme mise à disposition par le gouvernement. Quelle en sera la synthèse ? Je ne sais pas. Mais quand les gens parlent, que la démocratie fonctionne, c'est utile, il en reste forcément quelque chose.

Grand débat sur la justice
Où ? 33 rue Emeric David, Aix-en-Provence
Quand ? Vendredi 1er mars à 18h30

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?