AccueilDroit et ChiffreJean-Marc Latreille, nouveau président du tribunal de commerce de Marseille

Carnet Jean-Marc Latreille, nouveau président du tribunal de commerce de Marseille

Jusqu'alors vice-président, Jean-Marc Latreille a succédé à 69 ans à Bruno Nivière en tant que président du tribunal de commerce de Marseille.
Jean-Marc Latreille, nouveau président du tribunal de commerce de Marseille
G. Majolet - Bruno Nivière et Jean-Marc Latreille, ancien et nouveau président du tribunal de commerce de Marseille.

Droit et Chiffre Publié le ,

71e président du tribunal de commerce de Marseille, Jean-Marc Latreille qui a pris le relais de Bruno Nivière lors de la récente audience solennelle de rentrée, connaît bien la juridiction puisqu'il en était déjà l'an dernier vice-président. Il a également été depuis 2008 président de chambre, assesseur et juge consulaire.

S'appuyant sur l'activité passée du tribunal dont son prédécesseur venait d'établir le bilan pour 2019, le nouvel élu a rappelé le très faible taux de réforme, « à moins de 1% », sur les 24 862 décisions rendues au total ces cinq dernières années, soulignant par là le caractère approprié des réponses apportées par la justice commerciale face aux difficultés des entreprises. S'inscrivant dans ce registre, le nouveau président a poursuivi en précisant les trois principaux objectifs fixés pour sa première année de mandat.

Celui-ci entend tout d'abord développer encore davantage les entretiens de prévention dès les premiers signaux d'alerte émis par une entreprise en difficulté. Ces entretiens ont à ses yeux des effets remarquables, permettant notamment aux dirigeants « de s'affranchir de la peur naturelle du tribunal ». Deuxième objectif : « Faire connaître les services du tribunal pour le rapprocher du justiciable », c'est-à-dire en faire « une véritable structure d'accueil et d'accompagnement, et non plus uniquement le terminus des entreprises en fin de vie ». Enfin, le président Latreille souhaite « faire connaître la fonction de juge consulaire afin de susciter des vocations plus précoces », la loi Pacte ayant imposé une limite d'âge.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?