Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Interview Ivan Pion Goureau (FEP Sud-Est) : "Nous avons des inquiétudes sur la réforme de la formation"

le - - Economie

Ivan Pion Goureau (FEP Sud-Est) : "Nous avons des inquiétudes sur la réforme de la formation"
D.R. - Ivan Pion Goureau, son secrétaire général et par ailleurs dirigeant de A2C Services, fait le point sur les principales évolutions du secteur.

La FEP (Fédération des entreprises de la propreté) Sud-Est, qui fêtera en octobre prochain ses 70 ans, a tenu son assemblée générale* le 15 mai à Saint-Cyr-sur-Mer, dans le Var. Ivan Pion Goureau, son secrétaire général et par ailleurs dirigeant de A2C Services, fait le point sur les principales évolutions du secteur.

Les Nouvelles Publications. Lors de cette manifestation, vous avez mis l'accent sur la formation, pourquoi ?
Ivan Pion Goureau.
Les entreprises de la propreté et services associés sont attentives à la réforme de la formation engagée par le gouvernement. En la matière, des regroupements vont s'opérer. C'est déjà notre cas puisque notre organisme collecteur est aujourd'hui commun avec les transports et services. Nous ne sommes pas contre, il y a toujours de bonnes pratiques à prendre par ailleurs. En revanche, jusqu'à présent, 100% des fonds collectés étaient utilisés pour la formation, où la demande est de plus en plus importante. Notre secteur, qui recrute beaucoup en bas de l'échelle, reste très attaché à son rôle d'ascenseur social et nos salariés doivent pouvoir gravir des échelons, en particulier en se formant. Que va-t-il advenir des fonds destinés à cette formation lorsqu'ils seront collectés par les Urssaf comme le prévoit le projet de réforme ? Ces inquiétudes, nous les partageons avec d'autres.

Et quels sont les besoins en la matière ?
Nos métiers sont de plus en plus techniques et spécialisés. Les entreprises, comme les fournisseurs, suivent les avancées technologiques et de la recherche. Ce qui passe aussi par la formation. En outre, le chiffre d'affaires du secteur est en progression régulière, avec une hausse de 2,5 % entre 2016 et 2017. Le recrutement suit la même tendance : il a augmenté de 2,1 % l'an dernier par rapport à l'année précédente. En tout, cela représente 90 000 emplois en plus de dix ans. Depuis 2011, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, notre nombre de salariés a augmenté de 12 %, contre 2 % tous secteurs confondus.
Rappelons que dans notre région, en Corse et en Languedoc-Roussillon, la propreté et les services associés rassemblent plus de 2 200 entreprises et emploient plus de 49 700 salariés, soit plus d'un dixième de l'effectif du secteur en France, qui est d'un demi-million d'emplois pour 47 000 entreprises et un chiffre d'affaires global de 13,6 milliards d'euros.

Dans quels domaines votre secteur progresse-t-il également ?
Il se distingue par une démarche RSE [responsabilité sociétale des entreprises, NDLR] assez forte qui a suscité des progrès importants. Enfin, il s'est engagé à promouvoir auprès de ses clients, dans la mesure du possible, des horaires de travail plus diurnes pour ses employés. Cette action doit être poursuivie. Dans ce sens, nous organisons régulièrement des ateliers de la relation client entre entreprises et donneurs d'ordre pour réfléchir ensemble aux efforts à entreprendre encore.

* En présence notamment de Bernard Bodilis, président de la FEP SE, Max Massa, président de la FEP et Carole Sintès, directrice générale.




J. Philippe PIERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer