AccueilEconomieIon Beam Services investit pour élargir sa gamme de machines

Ion Beam Services investit pour élargir sa gamme de machines

La PME de Peynier (Bouches-du-Rhône) est aidée par le plan France Relance pour développer un équipement visant à restaurer de la souveraineté dans l'industrie microélectronique européenne.
Laurent Roux, président de Ion Beam Services, devant le siège de la société à Peynier.
J.-C. Barla - Laurent Roux, président de Ion Beam Services, devant le siège de la société à Peynier.

Economie Publié le ,

Née en 1987, Ion Beam Services (IBS) est l'une des sociétés pionnières de la filière microélectronique sur la zone de Rousset-Peynier. Elle conçoit des « implanteurs ioniques » qui consistent à doper, par faisceaux d'ions, les propriétés et performances des matériaux semi-conducteurs dans l'industrie microélectronique. Ses machines couvrent pour l'instant des matériaux jusqu'à 150 mm de diamètre. Grâce au volet de soutien aux « fournisseurs d'intrants essentiels pour l'industrie » du plan France Relance, IBS va concevoir un nouvel équipement pour des substrats de 200 mm (carbure de silicium, nitrure de galium) destinés à la fabrication de composants de puissance et de capteurs utilisés dans les secteurs du véhicule électrique ou dans les énergies renouvelables. Ce projet vise à pouvoir commercialiser la machine à l'horizon 2023. « C'est un investissement de plusieurs millions d'euros », estime Laurent Roux, président d'IBS, en expliquant qu'il conforte un projet de recherche et développement en cours avec d'autres partenaires européens dans les composants de puissance. Cet implanteur ionique aura pour atout d'être « à haute énergie et haute température ».

Dans son dossier lauréat de l'Etat, IBS avançait qu'il pourrait générer à terme 19 emplois supplémentaires. La société compte 80 personnes dont 62 à Peynier pour un chiffre d'affaires 2019 de 16 millions d'euros (90 % à l'export) qui devrait baisser de 30 % en 2020 en raison de la crise sanitaire. « Les commandes ont été simplement décalées, précise le dirigeant qui prévoit de repartir en croissance cette année. Le financement obtenu a un réel effet de levier car nous songions à lancer cette nouvelle machine afin de gagner des parts de marché en offrant à l'industrie une solution européenne. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?