Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

iFly, spécialiste de la chute libre indoor, décolle à Bouc-Bel-Air

le - - Economie

iFly, spécialiste de la chute libre indoor, décolle à Bouc-Bel-Air
iFly - Vue extérieure du futur bâtiment.

iFly choisit la métropole Aix-Marseille-Provence pour implanter le troisième complexe de chute libre indoor. La première pierre est posée, l'ouverture est prévue en mai prochain.

Sourire aux lèvres et truelle à la main, Philippe Decot et Olivier Colomb, respectivement président et directeur général du groupe Decolomb, ont officiellement lancé les travaux de la troisième soufflerie sportive iFly de France. Situé sur le Village Decathlon de Bouc-Bel-Air, le bâtiment, dessiné par l'architecte Soho, développe 1 000 m2 de surface de plancher sur un terrain de 3 241 m2. D'une hauteur de 18 mètres, la soufflerie s'organise autour de la chambre de vol centrale, un tube de verre vertical de 5,5 mètres et de 4,2 mètres de diamètre. Le sous-sol creusé offre un volume à l'aéraulique (étude de l'écoulement de l'air) finement calculée.

9 millions d'euros d'investissement

Le fonctionnement est - presque - simple. Au dernier étage, se trouvent quatre turbines, l'équivalent de réacteur d'avion, de trois mètres de diamètre et de huit tonnes chacune. En passant dans un système de canalisations et dans le tube de verre, l'air s'accélère pour atteindre une vitesse de 180 à plus de 250 km/h, vitesse réglable par un opérateur en fonction des besoins des utilisateurs. Suivant le principe de l'effet Venturi, l'air n'est pas soufflé, mais aspiré en suivant un parcours bien précis avant de se retrouver dans la chambre de vol. « Le système dispose de la technologie la moins consommatrice en énergie de toutes les souffleries de chute libre du marché : de deux à quatre fois moins que celles traditionnelles », indiquent les dirigeants, précisant que l'investissement est de quelque neuf millions d'euros et va générer jusqu'à une trentaine d'emplois en vitesse de croisière (22 à l'ouverture).

Dès mai 2019, les amateurs de sauts en parachute, qu'ils soient débutants ou confirmés, pourront s'adonner à cette activité qui leur donnera, sinon des ailes, de vraies sensations.




Martine Debette
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer