AccueilEconomieHySiLabs inaugure son démonstrateur : « C'est la première pierre à l’industrialisation »

HySiLabs inaugure son démonstrateur : « C'est la première pierre à l’industrialisation »

L’inauguration du démonstrateur préindustriel de HySiLabs, ce 23 juin, est une première étape vers l'industrialisation de la production de son vecteur de transport de l'hydrogène d'ici 2027-2028, explique son cofondateur, Pierre-Emmanuel Casanova.
Pierre-Emmanuel Casanova mise sur ce démonstrateur pour aboutir à la construction d’une usine industrielle à horizon 2027-2028.
M. Debette - Pierre-Emmanuel Casanova mise sur ce démonstrateur pour aboutir à la construction d’une usine industrielle à horizon 2027-2028.

Economie Publié le , Propos recueillis par Martine DEBETTE

Les Nouvelles Publications : Vous inaugurez ce 23 juin votre premier démonstrateur préindustriel. A quoi servira-t-il ?

Pierre-Emmanuel Casanova : Nous passons d’une phase de laboratoire à une phase industrielle. Lorsque nous avons créé HySiLabs en 2015, nous avons œuvré aux étapes de production de notre vecteur HydroSil, un dérivé liquide de l'hydrure de silicium stable. Non toxique et recyclable à l’infini, il permet de transporter sans danger l'hydrogène. La première a été de passer notre production du gramme au kilo. Ce démonstrateur, d'un montant de 150 000 euros, implanté au sein de nos locaux sur le technopôle de l’environnement Arbois-Méidterranée, concrétise sept années de travail et va nous permettre de passer du kilo à la tonne. Si jusqu'à aujourd'hui nous n'étions pas en mesure de produire de la tonne, ce passage d’échelle au kilo d’hydrogène de notre molécule est essentiel.

Quelle sera l’étape suivante ?

Ce démonstrateur est vraiment important puisqu'il s'agit de la première pierre à l’industrialisation. Nous allons le faire fonctionner en permanence pour réaliser des tests, produire notre molécule sous différentes formes et technologies. L’objectif est de sélectionner celle qui sera la plus adaptée à l’industrialisation. D'ici 2025, nous aimerions donc procéder à la construction du pilote industriel d’une capacité de plusieurs tonnes. Ensuite, notre objectif sera d’atteindre une production à la centaine, puis à la dizaine de milliers de tonnes pour construire une usine industrielle à horizon 2027-2028.

Quels sont les moyens dont vous disposez ?

La participation de l’Europe et de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour la mise en place du pilote industriel est de 1 015 681,92 €. Depuis notre création, nous avons récupéré six millions d’euros de financement et nous préparons une levée de fonds de 15 millions d’euros pour l’été ou à la rentrée prochaine afin de financer les prochaines étapes que nous venons d'évoquer. Cette avancée est le résultat d’un soutien local. D’une part grâce aux financements de la Région et de l’Europe et des projets collaboratifs entrepris avec la métropole. D’autre part, le technopôle qui nous accompagne et nous aide à communiquer très activement. Ce qui nous permet de grandir sur ce site.

Pierre-Emmanuel Casanova : « Se faire accompagner est essentiel pour postuler à des fonds européens »

Avez-vous des concurrents ?

Actuellement, nous sommes les seuls à avoir développé la molécule HydroSil. Nous avons deux concurrents technologiques, un Japonais et un Allemand, qui ont mis au point un autre type de molécule. Notre valeur ajoutée est de nous appuyer sur les infrastructures logistiques déjà implantées et utilisées pour les carburants conventionnels. Nous faisons de la transition énergétique dans le but de nous affranchir du pétrole, en nous basant sur l’existant et en maintenant les métiers.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?