AccueilEconomieHic et Nunc : un atelier dédié à la mesure du temps

ARTISAN Hic et Nunc : un atelier dédié à la mesure du temps

Olivier Jonquet est un collectionneur passionné d’horlogerie. A 40 ans, il a décidé de quitter son poste de cadre dans une multinationale pour créer ses montres.
Hic et Nunc : un atelier dédié à la mesure du temps
D.R. - Depuis six mois, l’artisan horloger propose une gamme Olivier Jonquet pour femmes.

Economie Publié le ,

Rue des Halles à Tarascon, l’atelier d’Olivier Jonquet semble hors du temps. Là-bas, l’art et l’horlogerie se mêlent sans complexe. Hic et Nunc (c’est-à-dire sans délai) présente une large collection d’horloges et pendules haut de gamme. Des pièces originales et raffinées. « Je vends de l’émotion à mes clients, explique cet artisan horloger, avec un peu de surprise, de la poésie et de la finesse pour faire rêver les visiteurs. »

Ce collectionneur passionné d’horlogerie est très clair sur le sujet :

« Je ne vends pas de marqueur social mais de la joie et de l’émerveillement. »

Architecte et maître d’œuvre de montres

Olivier Jonquet a décidé de changer de vie professionnelle à 40 ans pour faire ce qu’il aimait plus que tout : des montres. « Je crée mes modèles. Ils sortent tout droit de mon imagination, je les dessine ensuite puis les fabrique. Hormis les pièces détachées issues de différents artisans spécialisés que j’assemble. Je suis à la fois l’architecte de la montre et le maître d’œuvre », résume-t-il. Il s’agit ainsi d’objets assez confidentiels avec des matériaux de très bonne qualité.

Jusqu’à présent, les collections étaient destinées aux hommes mais depuis six mois, cet artisan propose une gamme Olivier Jonquet pour femmes. « Je m’amuse à créer chaque modèle. Et comme c’est moi qui assemble l’ensemble, les clientes peuvent intervenir par exemple sur le bracelet si le poignet est particulièrement fin. Le but est de proposer une pièce unique. » Pour lui, pas de doute, « cela prend du temps mais le résultat mérite d’attendre ».

Cet artisan propose également à la vente des marques haut de gamme. « C’est à l’image de ce que je fais. Il s’agit de beaux objets très bien conçus avec une qualité certaine mais dont le fabricant n’est pas encore très connu ». Il expose ainsi les marques allemandes Junghans et DuFa ou russes comme Raketa et Sturmanskie.

Cet artisan est également un réparateur qualifié en horlogerie récente et ancienne. Il expertise d’abord attentivement la montre puis établit un devis en proposant la solution la plus économique.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?