AccueilOxygène« Hic et Nunc », la nouvelle exposition du peintre marseillais Skunkdog questionne

« Hic et Nunc », la nouvelle exposition du peintre marseillais Skunkdog questionne

La galerie David Pluskwa présente à Marseille une exposition de Skunkdog. « Hic et Nunc » témoigne des différentes périodes artistiques de l’artiste, tout en délivrant différents messages, pour qui prend le temps de les décoder.
Skunkdog à la galerie David Pluskwa devant « Vincent », une des peintures marquantes de l’exposition « Hic et Nunc ».
A. Zilbermann - Skunkdog à la galerie David Pluskwa devant « Vincent », une des peintures marquantes de l’exposition « Hic et Nunc ».

Oxygène Publié le ,

Une peinture de Skunkdog offre toujours différentes lectures. Ici, ce qui frappe en premier, ce sont les couleurs vives et les nombreux effets de matières. « La matière a été le point de départ de cette exposition.C’est la première fois que c’est autant abouti », nous confie le peintre marseillais Skunkdog. « J’ai aussi mis cette fois beaucoup de couleurs, des couleurs chaudes qui explosent. C’est ce que je maîtrise le mieux. »

Chaos très technique

Prenez le temps de regarder chacune de ses toiles. L’artiste y glisse des éléments de langage qui sont devenus, au fil des années, sa signature : moon, sun, punk, revolt, no icon, moulinex, now here… auxquels il ajoute parfois des collages d’affiches ou de stickers, récupérés sur les murs de nos rues.


Puis, il y a son personnage central. Sa tête punk iconique a évolué elle aussi, mais reste bien présente. Plus récents, apparaissent des héros mythologiques, quand ce n’est pas une revisite d’une toile de maître. Matisse, Van Gogh, Malevitch ou de Vinci l’inspirent.

Last Splash, 2022 techniques mixtes sur toile 116 x 73 cm. (Crédit : D.R.)

A chacun d’interpréter l’ensemble, en fonction de sa sensibilité. La peinture, comme la musique ou la littérature, délivre un message personnel. Quand Skunkdog baptise une toile « Caïn et Abel », plus qu’une référence biblique, l’artiste évoque les guerres fratricides.

« J’aimerais que l’humanité se réconcilie avec elle-même et le monde. Il y a urgence à agir "ici et maintenant", chacun à sa mesure peut et doit faire quelque chose pour que notre monde évite le chaos. Pour que nous repensions nos modes et que nous mettions notre savoir au service d’un monde meilleur, où la nature retrouverait sa place et où le bien commun serait préservé. »

Avec « At the disco », c’est à la fête et à la vie que le peintre fait référence, avec un héros funky. Quant à « Hic et Nunc », qui a donné son nom à l’exposition, on peut y voir une exécution, ou une protection.


Peu importe après tout, la lecture de la peinture de Skunkdog évolue en fonction du regard. Libre à chacun de se l’approprier… et d’imaginer !

Exposition à découvrir jusqu’au 8 octobre, galerie David Pluskwa, Espace 53, rue Grignan, Marseille 6e. Ouvert du mercredi au samedi, de 14 h 30 à 18 h et sur rendez-vous.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?