AccueilEconomieHabitués et novices se retrouvent au salon du Bourget

Habitués et novices se retrouvent au salon du Bourget

Une vingtaine d'entreprises ayant déjà goûté aux fastes du Bourget et trois novices constitueront la délégation abritée sous la bannière régionale. Gros plan sur deux d'entre elles : Kontron et ADMS.
Habitués et novices se retrouvent au salon du Bourget

Economie Publié le ,

Parmi les 24 TPE/PME régionales présentes cette année au Bourget, 21 ont déjà participé au Salon international de l'aérospatiale et de l'espace, alors que trois y feront leurs premiers pas. Au sein du cortège des habitués, on retrouve notamment l'entreprise toulonnaise Kontron qui met au point des serveurs wifi permettant aux passagers d'un avion d'être connectés au réseau sans fil local de l'appareil. « Kontron est un groupe mondial dont fait partie la PME de Toulon, précise Vincent Chuffart, responsable produits du groupe. Créée en 1986, l'entreprise compte une centaine de salariés. Sur les 2.000 salariés que compte le groupe dans le monde, c'est l'un des deux pôles d'excellence sur lesquels on s'appuie pour l'électronique embarquée. »

Pour cette nouvelle participation au Salon du Bourget, Kontron ne manque de louer le concours du Pôle Pégase. « On a trouvé le partenaire qui nous correspond. On ne pourrait pas y aller seul car ce serait trop cher pour nous », souligne Vincent Chuffart. L'objectif de l'entreprise sera une nouvelle fois de « se promouvoir » via la présentation de deux lignes de produits. La première dédiée à l'aéronautique civile, lancée il y 5-6 ans, « a révolutionné le divertissement à bord d'un avion ». Kontron présentera également un calculateur destiné à l'aéronautique militaire.

Cab'n'Connect, l'un des produits de Kontron présenté au salon du Bourget.

Un logiciel qui gère les aéronefs

Au-delà de cette présence au salon, Vincent Chuffart insiste sur les belles perspectives de croissance qui s'offrent à la PME varoise. « Internet, c'est 60 millions d'objets connectés. Ça va se faire avec de l'électronique embarquée. On va quitter le modèle du PC et on va devoir s'intéresser à la sécurité des données. Or, l'entreprise de Toulon est très active dans la sécurité digitale », souligne-t-il.

L'entreprise vauclusienne ADMS (Aéronef développement maintenance software) connaîtra quant à elle son baptême du feu au Salon du Bourget. Installée depuis un an et demi sur le Technopôle Pégase de l'aéroport d'Avignon, elle se positionne comme un expert de la gestion aéronautique. « J'ai créé un logiciel qui gère les aéronefs », résume Véronique Giachin, fondatrice et directrice générale d'ADMS, qui possède 30 ans d'expérience dans l'aéronautique.

Dotée d'une équipe de développeurs et d'expérimentateurs aéronautiques, l'entreprise travaille à la fois sur l'innovation, la sécurité des données et la traçabilité. ADMS développe ainsi les logiciels Gest-Aeronef qu'elle présentera conjointement au Salon du Bourget avec la société Aeroverview afin de faciliter la distribution et la vente. « Nous avons été très sollicités par des sociétés françaises, américaines, japonaises ou encore chinoises. Alors on s'est dit : "Allez, on y va !". On va essayer de vendre ce logiciel à d'autres pays et d'autres sociétés », précise Véronique Giachin.

Retrouvez le dossier complet sur le salon du Bourget dans l'édition papier des Nouvelles Publications.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?