Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

GSE agrandit la plate-forme de Goodman-Panzani à Berre

le - - Immobilier

GSE agrandit la plate-forme de Goodman-Panzani à Berre
J.-C. Barla - GSE agrandit la plate-forme de Goodman à Berre l'Etang.

La plate-forme construite à Berre-l'Etang par GSE pour le compte de Goodman en 2013 prend une nouvelle ampleur avec 9 000 m2 supplémentaires livrables en août 2019.

Camions et engins s'activent depuis quelques semaines le long de la RD113 à Berre l'Etang, sur la zone Euroflory, où GSE a planté son drapeau. Spécialiste de la conception et de la construction d'immobilier d'entreprise, le groupe vauclusien a lancé l'extension de 9 000 m2 de la plate-forme de 32 200 m2 (dont 1 600 m2 de bureaux) qu'il avait édifiée pour Goodman sur sept hectares. Ce dernier concrétise les potentialités d'agrandissement imaginées dès l'origine. « Nous avons débuté les premiers travaux en janvier et nous prévoyons leur achèvement pour août, explique Jamil Tadili, directeur du développement international de GSE. Cette cellule supplémentaire abritera les pâtes et semoules de Panzani, dans le prolongement du bâtiment existant. Elle servira essentiellement à l'approvisionnement de la consommation du Maghreb en semoules. » Une cinquantaine de personnes intervient actuellement sur le site. Hors terrain et équipements de stockage intérieurs, l'investissement avoisinerait les 4,5 millions d'euros.

Végétalisation des pourtours

Si le projet, conforme aux standards logistiques, ne présente pas de difficulté technique particulière, il intégrera une spécificité environnementale, à la demande de la municipalité de Berre l'Etang : 382 oliviers vont être plantés sur un terrain adjacent dans un souci de végétalisation des pourtours de la plate-forme. Si Goodman avait envisagé initialement que le site puisse être porté jusqu'à 62 000 m2, il semblerait qu'il n'ira pas au-delà des 42 000 m2. Pour Jamil Tadili, GSE n'a pas en Provence d'autre dossier de cette ampleur pour l'heure. Le groupe attend que les collectivités précisent leurs intentions sur les terrains susceptibles demain d'accueillir de la logistique. « Il est probable que dans les Bouches-du-Rhône, le choix soit de reconvertir des parcelles auparavant occupées par des industriels. » Berre recèle quelques opportunités dans le domaine avec LyondellBasell ou Cabot.

Se rapprocher des PME

Désireux d'accompagner des projets de plus petite taille sur lesquels il n'intervient pas jusqu'à maintenant en tant que contractant global, GSE lance par ailleurs « GSE Partners » qui vise à mailler le territoire national d'un réseau d'agences pour traiter des projets de PME/PMI jusqu'à deux millions d'euros et pour des superficies de 1 000 à 5 000 m2. GSE et son partenaire s'associent dans une SAS détenue à parts égales, avec des capitaux propres initiaux de 50 000 euros chacun. L'objectif à terme est de compter une vingtaine d'agences. GSE Auvergne a déjà été créée sur ce modèle pour prospecter de nouveaux clients et gérer des chantiers. GSE emploie 410 personnes pour un chiffre d'affaires de 550 millions d'euros.




J.-C. Barla
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer