Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Geneviève Maillet, première avocate bâtonnier de Marseille

le - - Droit et Chiffre

Geneviève Maillet, première avocate bâtonnier de Marseille
G. Majolet - Geneviève Maillet a été élue le 10 novembre dernier avec 979 voix contre 773 pour Me Fabien Bousquet.

Elue il y a quelques jours avec 200 voix d'avance face à Fabien Bousquet, Geneviève Maillet enchaîne depuis les interviews, son statut de première femme à la tête du bâtonnat marseillais en faisant à la fois une actualité et une curiosité. Pour autant, ce n'est pas cet aspect de l'élection qui a retenu notre attention, mais plutôt son programme et sa personnalité, résolument tournée vers l'autre. Impressions…

Geneviève Maillet nous reçoit dans son bureau de façon informelle, résolument détendue et ravie de partager avec nous son ressenti, suite à son élection plutôt médiatique. Nous lui demandons tout de suite si la curiosité qu’elle génère, en raison de sa qualité de « première avocate à la tête du barreau marseillais » ne lui pèse pas. Elle nous répond illico qu’elle n’est pas la première en France à remporter des élections, mais que l’idée d’être vue uniquement comme une femme la dérange. A ses yeux, son élection « est arrivée au bon moment ».

La deuxième élection la bonne

C’est la deuxième fois que cette avocate marseillaise de 56 ans, spécialisée en droit commercial, maritime et de l’environnement se présente, « poussée cette fois-ci par mon entourage, persuadé que je pouvais gagner, tout en étant moi-même muée par la force de l’exemple de mes prédécesseurs. J’ai eu terriblement envie, moi aussi, de faire quelque chose pour notre profession ». Ce qui a fait la différence entre les deux élections ?

« Il y a un moment, dans la société, où nous avons besoin que les choses évoluent de façon progressiste. M’élire c’est aussi une façon de dire que nous voulons respirer d’une façon différente ».

Nous lui rappelons aussi qu’elle a été élue sur son programme. « Trois axes vont guider mon bâtonnat dès 2017. Tout d’abord, je souhaite défendre la profession tout en défendant la cité. Nous devons être encore plus ancrés dans la vie citoyenne et je pense que les nouvelles technologies peuvent nous y aider. Cette nouvelle forme de pensée, cette accessibilité récente à l’information doit servir à porter notre parole et nos actes. Ensuite, je vais m’efforcer de rapprocher l’avocat du citoyen. Marseille sera Capitale européenne du sport en 2017, c’est un événement auquel nous pourrions participer par exemple. Enfin, je souhaite améliorer notre charge administrative. Je ne sais pas encore comment, mais c’est essentiel pour que nous nous consacrions plus encore aux justiciables ».

La mer, sa deuxième passion

Celle qui se définit comme une « paysanne » a pour passion première sa famille. « L’amour est au centre de tout ». La mer arrive en deuxième position, normal pour celle qui a « grandi les doigts de pied à Sormiou » et qui, si elle n’a pas de bateau (« une perte d’argent inutile »), adore plonger et nager dans la Grande bleue. Demandez-lui si elle aime la mer et vous verrez ses yeux clairs s’illuminer de joie. « C’est vrai qu’à Marseille on ne la voit pas tout le temps, mais elle est là, on la sent. Quand je pars courir des Cinq Avenues, où j’habite, pour rejoindre le Pharo, c’est un vrai bonheur que de la voir ». Ses actions pour la défense de la Méditerranée ou encore du Calypso, bateau mythique du commandant Cousteau, ont même fait se déplacer le prince Albert de Monaco au théâtre Toursky, lors d’une manifestation qu’elle organisait là-bas. « C’est vrai que je fais partie de quelques associations, dont Femmes actives responsables et solidaires (FARES). Je ne compte pas mon temps, même si j’en ai peu. Je suis leur avocate si besoin ».

En fonction en 2017

Son métier, une autre de ses passions bien sûr. « Je n’ai pas de dossiers, uniquement des clients ». Geneviève Maillet prendra ses fonctions en 2017, après son année de dauphinat aux côtés de l’actuel bâtonnier, Maître Fabrice Giletta. S’il fallait résumer en quelques mots son souhait le plus profond, ce serait peut-être que l’image de l’avocat évolue, que ce dernier devienne « un relais de confiance pour chacun. C’est pour cela que je compte bien mettre sur pied des manifestations destinées à nous rapprocher de tous ».

Des rencontres café-avocat ?

Pourquoi ne pas imaginer des rencontres sur le modèle des « conseils du coin » initiés par les notaires, « une très belle idée qui a permis de faire évoluer l’image un peu poussiéreuse de cette profession. Nous pensions peut-être être plus médiatiques et ne pas avoir besoin d’actions concrètes. Je suis convaincue du contraire. Nous devons prendre part à la vie de la cité pour mieux faire entendre notre voix. Ne sommes-nous pas tous des avocats, chacun à notre niveau, à partir du moment où un sujet nous intéresse et que nous le défendons ? Et puis, nous les avocats qui avons prêté serment, finalement nous traduisons simplement d’une façon juridique les mots de nos clients ».

Durant le 6e Forum mondial de l’eau, en 2012, elle a même fait porter la sacro-sainte robe noire aux intervenants qui débattaient avec elle lors d’une conférence. C’est dire si elle voit bien au-delà de l’habit qui fait, paraît-il le moine…




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer