AccueilOxygèneFratelli a ouvert une deuxième table à Marseille

Fratelli a ouvert une deuxième table à Marseille

Créée en 2016 à Saint-Rémy-de-Provence, cette table italienne a ouvert il y a six mois une deuxième adresse en lieu et place du Malthazar. Depuis, elle a déjà su trouver ses marques. Rencontre avec son propriétaire, Jean-Christophe Vigne, ravi de sa reconversion professionnelle.
Fratelli a ouvert une deuxième table à Marseille
Herve Hote - L'équipe de cette nouvelle adresse marseillaise a déjà trouvé ses marques et sa clientèle d'habitués.

Oxygène Publié le ,

C'est à la suite d'un burn-out que cet ex-dentiste décide d'ouvrir le restaurant de ses rêves. « J'ai toujours dit qu'à la retraite j'ouvrirai un restaurant italien », explique Jean-Christophe Vigne. « Je n'avais pas prévu évidemment mon burn-out et mon envie de tout plaquer pour faire autre chose. J'ai changé de voie et je me suis fait plaisir. » Il imagine donc Fratelli à Saint-Rémy-de-Provence, là où il avait son cabinet. Le succès est au rendez-vous.

Puis l'envie d'ouvrir une seconde adresse à Marseille a commencé à se faire sentir. « Je cherchais depuis un moment. J'adore Marseille et quand j'ai su que Le Malthazar était à vendre, je n'ai pas hésité. » Chez lui, l'ensemble du personnel est italien. « Pour faire de la bonne cuisine française, il faut être Français, c'est la même chose pour la cuisine italienne. Et puis, mes clients sont heureux de cet accueil "avec l'accent". J'aime quand ils me confient avoir voyagé en venant déjeuner chez moi. »

Le goût avant tout

« J'ai voulu une cuisine simple, de tradition, comme celle de mes racines maternelles. J'ai la chance d'avoir encore ma famille italienne basée à Parme. Ça m'a facilité la tâche pour sourcer mes produits. J'achète tout en direct chez de petits producteurs. » Il a choisi comme chef Antonio Oresta, un Florentin passé maître dans la réalisation de pâtes maison et du risotto. « Mon cousin est vice-président du Consortium de Parme, l'organisme officiel chargé de la protection de l'appellation du jambon, poursuit Jean-Christophe. Grâce à son réseau, je peux sélectionner uniquement de la charcuterie d'appellation d'origine contrôlée. Notre parmigiano reggiano est affiné de 24 à 36 mois. Notre mortadelle de Bologne est la seule au monde à être séchée et cuite dans sa couenne naturelle. Le riz carnaroli et le riz noir pour le risotto sont de la maison Riso Buono, à Novara. Et je pourrais continuer ainsi pour l'ensemble de nos produits ! »

S'il ne fallait citer qu'un seul plat à tester en priorité, ce serait sans doute les maccaronis Mare et Monte, une spécialité à base de cèpes, de langoustines, de palourdes et de courgettes. Un plat goûteux, servi comme tous les autres généreusement dans une large cassolette. Soulignons enfin que, à l'heure de l'apéritif, Fratelli propose une formule intéressante puisque l'on paye son verre un peu plus cher, un Spritz coûte 12 € au lieu de 8€, mais cela permet de se régaler de tapas venitiennes à volonté. Le reste des consommations revient ensuite au tarif habituel.

Fermé le dimanche. Formules le midi, 18/24 €. Carte 35 €.
Fratelli, 19, rue Fortia, Marseille 6e. Tél. : 04 91 33 42 46.
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?