AccueilEconomieFenotek combine ses interphones à l'offre de Noralsy

Fenotek combine ses interphones à l'offre de Noralsy

Implantée à Marseille, la société avait besoin d'un partenaire solide et complémentaire pour accélérer la commercialisation de son interphone Hi) pour maisons individuelles. Positionnée sur l'interphone résidentiel et tertiaire, Noralsy lui apporte ces garanties et des fonds.
Fenotek combine ses interphones à l'offre de Noralsy
D.R. - Bruno Davoine, cofondateur et directeur général de l'entreprise marseillaise Fenotek.

Economie Publié le ,

« C'est un choix stratégique, Noralsy est une société à taille humaine, nous avons le même ADN », confie Bruno Davoine, cofondateur et directeur général de Fenotek, pour expliquer le rachat de 80% des parts de l'entreprise qu'il a créée en 2015 avec Didier Elbaz (ils en restent actionnaires) par la PME de Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne). Avec son interphone 4G intelligent baptisé Hi), la start-up marseillaise qui emploie 11 personnes à Marseille cible le marché du contrôle d'accès et de la surveillance de la maison individuelle. Elle était parvenue à un tournant financier. La perspective d'un rapprochement s'est imposée dès la fin 2019. Noralsy réalise 10 millions de chiffre d'affaires avec 75 collaborateurs en concevant, fabriquant et distribuant depuis 1979 des équipements et systèmes d'interphonie et de contrôle d'accès. Parmi eux, les interphones pour les résidences collectives, le tertiaire, les bâtiments publics… que Fenotek ne propose pas.

« En unissant nos forces, nous pouvons adresser tous les segments du marché avec des solutions à l'état de l'art et imaginer celles du futur pour satisfaire des usages professionnels dans les services et soins à domicile, le coworking, les locations temporaires de meublés. Fenotek possède les briques technologiques pertinentes pour y parvenir » ajoute Emmanuel Lévy, président de Noralsy et maintenant de Fenotek.

Avec Hi), équipé d'une caméra et relié à internet en wifi ou 4G, l'appel parvient directement sur le téléphone portable du propriétaire de l'endroit où l'appareil est installé. Même sans se trouver chez soi, on peut faire croire qu'on y est ! Et si un intrus stationne devant la porte, un dispositif d'alarme intégrée procède à l'alerte afin de vérifier qu'il n'est pas animé de mauvaises intentions !

Commercial d'abord, R&D ensuite !

Dans cet accord, Fenotek reste une société indépendante, elle conserve la distribution grand public de son interphone mais elle va pouvoir compter sur les synergies mises en œuvre avec Noralsy. « Sur nos 75 salariés, près de 25 composent notre force commerciale, précise Emmanuel Lévy. Une fois formés, ils pourront afficher la carte "Fenotek" auprès de nos réseaux de distributeurs professionnels. La priorité immédiate, c'est de booster les ventes de Hi) qui n'a pas d'équivalent sur le marché. Dans les 18 à 24 mois, nous mutualiserons nos équipes R&D respectives pour réfléchir à la future génération du produit ».

Sur les 3 000 m2 de son siège de Chennevières-sur-Marne, un tiers est consacré à cette R&D, un autre à la fabrication avec une vingtaine d'opérateurs. Les deux dirigeants se disent convaincus que la demande ne peut que progresser. D'une part, parce que les Français investissent depuis la crise sanitaire beaucoup plus sur leur maison. D'autre part, en raison du besoin de sécurisation, en particulier dans les zones d'habitations les plus isolées. « Depuis la fin 2020, nous enregistrons une forte hausse des prises de commandes », admet Bruno Davoine qui entend bien confirmer la tendance en 2021 en couvrant l'ensemble du territoire français grâce à l'appui de son nouveau partenaire.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?