AccueilDroit et ChiffreFarouk Boulbahri a interpellé le Premier ministre sur l'avenir de la profession

commissaires aux comptes Farouk Boulbahri a interpellé le Premier ministre sur l'avenir de la profession

En déplacement au Sénat, Farouk Boulbahri, président du conseil régional des commissaires aux comptes Aix-Bastia, a rencontré le Premier ministre Edouard Philippe. Il lui a parlé de l'avenir de la profession.

Droit et Chiffre Publié le ,

La rencontre a été fortuite. Farouk Boulbahri, président du conseil régional des commissaires aux comptes (CRCC) Aix-Bastia, a profité d'un déplacement au Sénat le 5 février dernier pour évoquer avec le Premier ministre Edouard Philippe l'avenir de la profession et notamment les inquiétudes causées par le relèvement des seuils de nomination des commissaires aux comptes. « La profession est en colère et inquiète parce que les seuils n'ont pas bougé. L'Assemblée nationale et le Sénat ont voté ce point. Il reste maintenant à connaître la date d'application. Une période transitoire va être mise en place jusqu'en 2021, mais la profession doit s'y préparer », explique Farouk Boulbahri.

Le président du CRCC Aix-Bastia a expliqué au Premier ministre que cette réaction n'est pas que corporatiste, même si ces derniers vont perdre de leur activité. « La certification des comptes, comme le fait la profession dans les entreprises est un gage de sécurité », rappelle-t-il. Il a également échangé avec le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur ce point en lui proposant de venir rencontrer la profession en région. « C'est des régions que viendront les réponses sur l'avenir de la profession », avance Farouk Boulbahri.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?