Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Constant Viano, president de l'ucecaap Experts de justice : "Un tiers des experts du ressort pratique la dématérialisation"

le - - Droit et Chiffre

Experts de justice : "Un tiers des experts du ressort pratique la dématérialisation"
M. Debette - Constant Viano vient d'être élu à la présidence de l'Ucecaap.

Constant Viano vient d'être élu président de l'Ucecaap, l'Union des compagnies d'experts près la cour d'appel d'Aix-en-Provence, qui rassemble les 17 compagnies d'experts du ressort de cette cour. L'Ucecaap est la deuxième union des compagnies d'expert au rang national après Paris.

Constant Viano est le fondateur du cabinet Gestion France Entreprises à Nice dont il a depuis passé la main et exerce désormais à titre de profession libérale individuelle. Expert-comptable judiciaire depuis bientôt 15 ans, il a été président du CNECJ* section Aix-Basta, puis président d'honneur. Constant Viano a rejoint l'Union des compagnies d'experts près la cour d'appel d'Aix-en-Provence (Ucecaap) il y a sept ans, et assuré les fonctions de trésorier puis vice-président. Il a été désigné le 31 mars 2016 dauphin de l'Ucecaap à la succession de Robert Giraud. C'est au cours de la dernière assemblée générale, le 23 mars, que Constant Viano a pris la présidence de l'union d'Aix-en-Provence.

Les Nouvelles Publications : Quelle est votre feuille de route ?
Constant Viano : Mon mandat se définit sur trois grandes orientations qui sont l'unité, la modernité, l'efficacité. L'unité, c'est surtout, faire la promotion des compagnies, les assister dans leurs projets, les impliquer dans la proximité des juridictions, les inciter au recrutement des nouveaux experts - car nous sommes confrontés à une pyramide des âges élevée - en direction des disciplines les moins pourvues, comme les psychologues, les psychiatres, les géomètres-experts. Sans oublier le remplacement de ceux qui sont en limite d'âge, qui est de 70 ans pour les experts judiciaires.

Vous évoquez la modernité…
On parle beaucoup de l'expert du 21ème siècle, notamment dans les évolutions technologiques, de la digitalisation de l'économie et, bien sûr, de la dématérialisation de l'expertise. C'est un enjeu fondamental et un challenge important car il faut faire en sorte que tous les experts puissent adhérer, dans les trois ans, à la plateforme Opalexe de dématérialisation de l'expertise mise en place par le conseil national des compagnies des experts de justice (CNEJ). Cela se fera en parfaite coordination avec la Cour d'appel, les magistrats et avocats étant eux aussi impliqués. Aujourd'hui, un tiers des 1 077 experts du ressort pratique la dématérialisation. Il y a aussi la formation. Nous sommes considérés comme le premier centre de formation des experts de justice au niveau national et référencés en tant qu'organisme de formation.

Et l'efficacité ?
C'est surtout dans le fonctionnement de notre structure qui compte huit rubriques d'experts (agricole, arts, bâtiment, économie et finances, industries, santé, médecine, traducteurs et interprètes). Une diversité d'expertises qui nous oblige à proposer des formations très spécifiques, gérées par les experts eux-mêmes.

* Compagnie nationale des experts comptables de justice




Martine Debette
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide