AccueilDroit et ChiffreMohamed Laqhila : "Les experts-comptables doivent garder une longueur d'avance"

Mohamed Laqhila : "Les experts-comptables doivent garder une longueur d'avance"

Le 3ème Congrès régional de la profession de l'audit, du chiffre et du conseil s'est déroulé, du 30 juin au 1er juillet, au Palais des Congrès de Juan-les-Pins (06). Retour sur cet événement avec Mohamed Laqhila, président de l'Ordre des experts-comptables PACA.
Mohamed Laqhila :
Y. Colas - Mohanmed Laqhila (au centre) le président du Conseil régional de l'ordre des experts comptables PACA.

Droit et Chiffre Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Pourquoi avoir retenu le thème “Performance globale et qualité, gardons un temps d’avance” pour ce Congrès ?
Mohamed LAQHILA : Notre ambition est claire : les experts-comptables doivent garder une longueur d’avance. Lors de ce congrès la profession de l’audit, du chiffre et du conseil et ses partenaires ont organisé divers ateliers de formation traitant de l’innovation, de la RSE [Responsabilité sociétale des entreprises, ndlr], des enjeux numériques de la profession... Présentant ainsi les moyens et méthodes permettant aux professionnels de garder un temps d’avance.

Nous pouvons également mettre en avant certains piliers qui caractérisent notre profession : la formation, la qualité, l’éthique, la déontologie… C’est ce qui nous sauve et nous sauvera face à la déréglementation qui est en cours et à la concurrence.
Pour conclure, nous avons des idées, des pistes d’action. Nous les avons exposées aux syndicats patronaux et aux banques. Et nous avons reçu un très bon accueil.

Pouvez vous nous parler du "Baromètre économique" de la profession ?
En clôture du congrès a été lancé le "Baromètre économique" de la profession (ECO-experts PACA) mesurant le cœur de l’activité économique de notre pays. Il présentera, chaque trimestre, l’état de l’économie régionale via les données des clients des experts-comptables. Ces données traitées, analysées et commentées permettront notamment de faire des focus sur des secteur comme le tourisme ou le bâtiment. Mais aussi de comparer notre région par rapport au national. A titre d’exemple, nous faisons moins bien en matière d’investissement et d’emplois. Dans tous les cas, il s’agira d’un véritable outil issu du terrain pour être au plus près de ce que vivent les entreprises.

Après quelques échanges sur les premiers résultats trimestriels, la Direction régionale des finances publiques (DRFIP) Paca a présenté ses mesures en faveur de l’investissement. Puis nous avons présenté avec Manuel Ibanez, président de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes les propositions de la profession remise au ministre de l'économie et des finances Emmanuel Macron le 29 juin à Paris.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans votre hebdomadaire Les Nouvelles Publications. Pas encore abonné ? C'est par ici.

Pour aller plus loin :

Tout savoir sur le baromètre ECO-Expert Paca

Statexpert : Les chiffres des PME

La profession en Paca, en quelques​ chiffres

1785 experts-comptables indépendants
173 experts-comptables salariés
2023 sociétés d’expertise comptable
81 sociétés holding
437 experts-comptables stagiaires

En lig​ne

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?