AccueilOxygèneEternel et étonnant Picasso

Eternel et étonnant Picasso

Tout l'été, le Mucem présente « Un génie sans piédestal », une exposition de 270 œuvres de l'artiste avec pour fil rouge son attachement aux arts et traditions populaires. Les deux commissaires d'exposition, Joséphine Matamoros et Bruno Gaudichon, reviennent sur leurs choix artistiques et décryptent avec nous cette « nouvelle grille de lecture » de l'œuvre de Picasso.
Eternel et étonnant Picasso
Edward Quinn - Picasso dans son atelier Le Fournas, à Vallauris, 1953.

Oxygène Publié le ,

Les Nouvelles Publications : En quoi les arts et traditions populaires trouvent-ils un écho dans l’œuvre de Picasso ?
Joséphine
Matamoros et BrunoGaudichon :
Picasso était très marqué par ses racines. Cette pérennité des sources populaires intervient de deux façons, soit par des thèmes récurrents dans son œuvre, liés à des pratiques populaires et culturelles (la mantille des femmes espagnoles, les instruments de musique, le cirque, la tauromachie, la colombophilie, etc.), soit par cette préoccupation qui l’anime au sortir de la guerre, celle de faire évoluer son œuvre par des incursions dans des domaines nouveaux comme l’artisanat d’art (la céramique, l’orfèvrerie, la linogravure, etc.). Enfin, il nous a semblé important de montrer quelle fut son approche de la sculpture, notamment après-guerre. L’une des plus célèbres est la Tête de taureau (1942), créée avec un guidon et une selle de bicyclette.

Dans l’exposition, de quelle façon s’opère la mise en miroir des œuvres de Picasso avec les objets issus des collections du Mucem ?
Montrer les objets ayant directement inspiré Picasso s’avère impossible, car ceux-ci sont avalés par l’artiste dans les œuvres elles-mêmes. Mais nous avons pu trouver dans les collections du Mucem des objets pouvant tout à fait illustrer ses préoccupations. Ainsi, dans chaque salle de l’exposition, sont présentés quelques objets en écho avec le thème abordé.

Cette exposition propose une nouvelle grille de lecture de l’œuvre de Picasso…
Une rétrospective pour des artistes comme Picasso, cela n’a plus vraiment de sens aujourd’hui. Nous proposons donc, en effet, une nouvelle grille de lecture de son travail, qui n’a encore jamais été explorée.

L’exposition mêle chefs-d’œuvre et pièces inédites. Quelques exemples ?
Nous avons en effet des œuvres importantes et célèbres, notamment dans la salle des sculptures d’assemblages avec La Guenon et son petit, dont la tête est constituée de deux petites voitures que Picasso avait empruntées à son fils. Sans parler du tableau L’Acrobate, œuvre magnifique, très ancrée dans sa passion pour le cirque. Quant aux pièces inédites ou peu montrées, elles sont nombreuses et nous avons également réuni de grands tableaux tauromachiques absolument extraordinaires et très peu vus. Nous avons bénéficié d’un grand nombre de prêts de collections particulières, ce qui nous permet d’avoir des pièces très rares.

Infos pratiques :

Exposition jusqu’au 29 août
Mucem, J4, Marseille 2e
Les librairies - boutiques du J4 et du fort Saint-Jean sont ouvertes tous les jours (sauf le mardi) aux heures d’ouverture du Mucem
Catalogue de l’exposition, 35 €
www.mucem.org

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?