AccueilEconomieESS en Paca : le premier baromètre du moral des dirigeants dévoilé

ESS en Paca : le premier baromètre du moral des dirigeants dévoilé

La CRESS Paca et le groupe AESIO viennent de dévoiler, lors de la deuxième conférence régionale de l'ESS, ce 26 février au Silo à Marseille, les résultats du premier baromètre sur le moral des dirigeants de l'ESS en Paca.
ESS en Paca : le premier baromètre du moral des dirigeants dévoilé
F. Delmonte - L'étude sur le moral des dirigeants de structures de l'ESS a été présentée le 26 févier au Silo, à Marseille.

Economie Publié le ,

Et si être dirigeant d'une structure de l'économie sociale et solidaire c'était la recette du bonheur professionnel ? D'après les résultats du premier baromètre sur le moral des dirigeants de l'ESS en Paca, on s'en rapproche. Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon de 147 dirigeants salariés ou élus en Paca* par OpinionWay, en partenariat avec la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire Paca et le groupe AESIO. Elle fait suite à un sondage développé au niveau national par le groupe AESIO.

A 97% les dirigeants salariés et élus de structures de l'ESS en Paca se disent fiers de travailler dans leur secteur d'activité. Ils sont 85% à avoir plaisir à venir travailler le matin et 90% ne sentent pas le temps passer au travail. « Ces derniers se voient comme des ambassadeurs », souligne Nicolas Bons, chargé des relations avec les décideurs sociaux du groupe AESIO. Ils sont 81% à recommander à d'autres personnes à venir travailler dans leur secteur d'activité.

Une utilité sociale

En interne, l'ambiance est bonne : 87% déclarent avoir de bonnes relations avec leurs équipes et 85% avec leur gouvernance. Mais ce n'est pas le point le plus important qui ressort du sondage et explique ce regard positif des dirigeants sur leur travail.

« Diriger une structure de l'ESS n'est pas une activité comme une autre », constate Nicolas Bons. 75% des dirigeants interrogés ont choisi le secteur de l'ESS pour donner du sens à leur travail et 14% ont prolongé un engagement bénévole. « Nos entreprises de l'ESS produisent des biens et services à destination de leurs membres avec des effets collectifs ou sociétaux qui confèrent à ces entreprises une utilité sociale », développe de son côté Denis Philippe, le président de la Cress Paca. Ce dernier met en avant « l'attachement et l'engagement de nos dirigeants et dirigeantes à la dimension collective et démocratique du projet ».

Inquiétude sur les financements

Un point négatif ressort de ce sondage : 71% des dirigeants de l'ESS se montrent inquiets quant à la pérennité de leurs financements publics. Ils sont 58% à ne pas se sentir reconnus ou valorisés par les autorités publiques.

* La région Paca compte 16 818 établissements.

Le baromètre est à lire sur le site de la Cress PACA.
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?