AccueilEconomieEn investissant 34 M€ sur cinq ans, Vacances Bleues veut rester sur une gamme premium

En investissant 34 M€ sur cinq ans, Vacances Bleues veut rester sur une gamme premium

Contrats de travail plus attractifs, rafraichissement de résidences, site internet modernisé... Vacances Bleues présente un dernier bilan économique positif et lance 34 M€ d'investissement sur les cinq prochaines années.
Jérôme Vayr, président du directoire de Vacances Bleues, Lise Cassan, directrice marketing et communication et Franck Noël, directeur commercial et marketing de Vacances Bleues, lors de la présentation de leur bilan annuel, mi-juin, à Marseille.
M. Colin - Jérôme Vayr, président du directoire de Vacances Bleues, Lise Cassan, directrice marketing et communication et Franck Noël, directeur commercial et marketing de Vacances Bleues, lors de la présentation de leur bilan annuel, mi-juin, à Marseille.

Economie Publié le ,

Après deux années chamboulées par la pandémie et une perte de 15 M€ de chiffre d’affaires (CA) au total, Vacances Bleues ne s'est pas laissé abattre. L'opérateur de tourisme né à Marseille en 1971 retrouve aujourd'hui un CA quasi identique à celui de 2019. « Nous affichions 85 M€ en 2019 et à ce jour, nous pensons atteindre 80 M€ pour 2022 », confie Jérôme Vayr, le président de Vacances Bleues. Un retour à l'équilibre que la direction explique par une bonne gestion de crise, le versement des aides d'Etat comme le fonds de solidarité ou le PGE (pour lequel 16 M€ restent à rembourser) ou encore un retour des réservations de séjours au printemps dernier et pour cet été (en hausse de 20 % en juillet par rapport à 2019).

La clientèle étrangère est également de retour avec 20 % (Anglais, Américains) qui réserve les destinations parisienne et niçoise. « Lors de la Covid, nous avons dû réaliser l'équivalent de 11 M€ d'avoirs. Aujourd'hui, 80 % de ces avoirs ont été reconsommés par nos clients ! », explique Franck Noël, le directeur du développement commercial et marketing du groupe. Malgré un contexte économique actuel plus que tendu, les Français choisissent de placer les vacances dans leurs priorités.

La reprise est là pour Vacances bleues

Des bénéfices réinjectés dans l'entreprise

Vacances Bleues a donc profité de cette période inédite pour scanner tout son mode de fonctionnement et remettre en cause le modèle de rentabilité de ses établissements.

« Nous mettons un gros coup d'accélérateur sur notre modèle, raconte le président. Nous réinternalisons certaines de nos prestations, diminuons nos charges... »

L'opérateur de tourisme lance un programme d’investissement de 34 M€ sur les cinq prochaines années Une enveloppe financière dans laquelle la Caisse des Dépôts a injecté 15 M€ en quasi fonds propre et 8 M€ proviennent de l'association Vacances Bleues, actionnaire majoritaire de l'opérateur. Cette dernière réinjecte chaque année les bénéfices réalisés par l'entreprise pour améliorer les structures et la qualité d'accueil des vacanciers. « C'est la première année depuis 2019 où nous avons travaillé normalement, même si le variant Omicron a fait ralentir les séminaires d'entreprises, ajoute Franck Noël. Nous voulons continuer à investir pour rester sur une gamme premium. »

Des investissements pour moderniser son image…

Après la modernisation de son logo, la publication d’un nouveau catalogue, le lancement d’une campagne publicitaire en mars dernier via du sponsoring d’émissions sur France Télévisions, Vacances Bleues continue à rajeunir son image de marque en mettant en place une nouvelle signalétique dans tous ses établissements. La mise en place d'un nouveau site internet doté d’un CRM (Customer Relationship Management) permettra de centraliser, au sein d'une base de données, toutes les interactions entre les clients et l’entreprise. Il sera lancé en novembre prochain.

… et pour rénover ses établissements

Parallèlement, Vacances Bleues investit sur ses établissements en consacrant 30 M€ à la rénovation de certaines des résidences hôtelières. L'entreprise vient d'acquérir une nouvelle résidence en Ardèche où elle n'était pas encore présente. Elle lance également des travaux de rafraichissement sur certaines de ses structures : une rénovation est actuellement menée sur le site des Sables d'Olonne (Pays de la Loire) et à Paris, la Villa Modigliani entrera en phase travaux en fin d'année.

Devenir un employeur de référence

Face aux difficultés de recrutement rencontrées dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, l'opérateur marseillais a voulu également bouger la ligne "ressources humaines" pour attirer de nouveaux saisonniers. « Nous avons souhaité améliorer nos conditions de travail en proposant des horaires plus souples ou des jours de repos consécutifs », indique Jérôme Vayr. Le président du groupe hôtelier offre aussi à ses salariés des solutions d'hébergement au sein de ses établissements ou encore des formations internes plus poussées.

« Nous travaillons avec 200 saisonniers et en leur proposant des contrats plus souples, nous souhaitons les fidéliser. D’ici deux ou trois ans, nous voulons être un employeur de référence dans notre secteur », assume-t-il.

Des petits plus qui devront séduire les salariés afin qu'ils ne filent ailleurs pour les prochaines saisons

Lutter contre la discrimination

Après avoir été réélue cette année et pour la seconde fois, marque préférée des Français dans la catégorie Villages & Clubs de Vacances par le magazine Capital, Vacances Bleues se place actuellement en 3ème position, après le Club Med et Disneyland Paris, comme une des entreprises les plus engagées dans la lutte contre toute forme de discrimination envers ses employés, dans sa catégorie (sondage réalisé par Capital auprès de 25 000 salariées actifs).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?