Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

infographie Emploi senior : l'Apec va miser sur le parrainage

le - - Economie

Emploi senior : l'Apec va miser sur le parrainage
S. Payrau - De gauche à droite, Nathalie Wirth, responsable programmes Energie & communication de Sonergia, Bruno Jonchier, délégué régional de l'Apec Paca-Corse, et Fabrice Alimi, vice-président de la CCI Marseille Provence délégué à l'emploi.

Si le marché de l'emploi des cadres se porte bien en région Paca, avec un taux de chômage de 3,3 %, cette embellie ne touche pas les plus de 50 ans. Pour y remédier, l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) Paca-Corse va lancer le 14 mai une opération de parrainage Talents seniors.

Paradoxal, c'est ainsi que l'on pourrait qualifier le marché de l'emploi des cadres en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca). Côté pile, un nombre record de cadres. 16 070 ont été recrutés en 2018 dans la région, et le taux de chômage s'affiche aujourd'hui à seulement 3,3 % dans cette catégorie professionnelle, un taux similaire à celui observé au plan national. « On est vraiment dans une situation de plein-emploi », souligne Bruno Jonchier. Et le délégué régional de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) Paca-Corse de mettre en avant les besoins des entreprises : « les transitions numérique, énergétique accélèrent les choses. On a besoin d'experts. »

Ainsi, le marché de l'emploi cadre devrait demeurer « tonique » dans les années à venir avec une perspective de plus de 17 000 recrutements en 2019, soit une croissance de 6 % après la hausse de 16 % observée en 2018.

Mais côté face, « on a de vraies tensions sur le marché, observe Bruno Jonchier. Et si l'an dernier, à peu près 62 % des entreprises avaient des difficultés à recruter, cette année, on est proche de 80 %. » D'où ce constat : « les entreprises qui avaient l'ambition de recruter n'ont malheureusement pas forcément trouvé les profils dont elles avaient besoin ». Les services n'ont ainsi représenté que 68 % des recrutements en 2018 contre 70 % en 2017, car « les fonctions les plus recrutées - R&D, informatiques et commerciales - sont aussi les plus touchées par la pénurie ».

Parallèlement, le marché de l'emploi des cadres se révèle également « assez fermé ». Car si les « cadres confirmés, ayant un à dix ans d'expérience, sont les plus courtisés », deux catégories restent bien souvent en rade : les jeunes diplômés, « particulièrement ceux issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville pour qui le chômage est trois fois plus élevé », et les seniors (voir notre infographie en encadré).

S'inspirer du succès de Sésame jeunes talents

Pour cette dernière catégorie, le bilan est implacable : les cadres ayant plus de 20 ans d'expérience n'ont représenté que 7 % des recrutements en Paca l'année dernière. Et sur les 10 220 demandeurs d'emploi cadres de longue durée* dans la région, 52 % sont âgés de plus de 50 ans. « Ils se heurtent à un certain nombre de préjugés : ils seraient trop cher, peu flexibles, ils auraient du mal à s'intégrer, à s'adapter », énumère le délégué régional de l'Apec. Ils nourrissent aussi des réticences : « Des managers jeunes vont moins aller vers des profils plus âgés », témoigne Nathalie Wirth, responsable programmes Energie & communication de la PME marseillaise Sonergia.

Autant de préjugés auxquels Bruno Jonchier veut tordre le cou. « La réalité, c'est qu'un jeune développe aujourd'hui ses compétences dans une entreprise pour les vendre à l'extérieur : il ne représente pas davantage un investissement de longue durée qu'un senior. Et sur la technologie, certains seniors sont aussi doués que les jeunes. Il faut dépasser cette vision assez figée. » Une analyse partagée par Fabrice Alimi, vice-président de la CCI Marseille Provence délégué à l'emploi et à la formation : « Les seniors sont les pépites de notre société. Ils ont une histoire à raconter et ils peuvent se remettre en question. »

Alors pour remédier à cette situation et œuvrer à la rencontre entre l'offre et la demande d'emploi, l'Apec va lancer le 14 mai prochain une opération de parrainage Talents seniors. « Elle sera lancée sous le patronage de Renaud Muselier, président de la région Paca, et le même soir dans les Hauts-de-France, là aussi sous le patronage du président de région Xavier Bertrand », précise Bruno Jonchier. Cinquante cadres seniors seront ainsi parrainés par autant de décideurs, dirigeants d'entreprise ou élus. Une formule de parrainage qui a fait ses preuves à travers l'opération Sésame jeunes talents, lancée en 2016 par l'Apec, destinée aux jeunes diplômés des quartiers prioritaires. « Sur l'opération lancée en septembre dernier, 74 % des jeunes, en moins de cinq mois, sont déjà en emploi », se félicite le délégué régional de l'Apec. Un succès que l'association veut désormais dupliquer à l'échelle des seniors.

* Inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an.




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer