AccueilEconomie« Elle est fada du NoCode en Méditerranée »

« Elle est fada du NoCode en Méditerranée »

L’incubateur Les Premières Sud a choisi cet intitulé typiquement marseillais pour baptiser son bootcamp d’un mois, destiné aux porteuses de projet pour les aider à mieux appréhender le codage, ou plutôt le « no codage ».

Economie Publié le ,

« C’est la première fois qu’en France un bootcamp de ce genre est proposé aux futures femmes cheffes d’entreprise », se félicite Caroline Dumond, directrice de l’incubateur Les Premières Sud. « L’idée de ces sessions de formation est qu’à l’issue, elles puissent créer une application ou un outil digital, sans connaître une seule ligne de code ! ».

Cette initiative se déroule en simultané à Marseille, Nice et Ajaccio et mobilise 30 porteuses de projet. « C’est une chance unique pour elles d’être formées et de réaliser leur prototype fonctionnel », ajoute-t-elle. En quatre semaines, ces futures entrepreneuses font ainsi donner vie à leur projet numérique en utilisant des outils NoCode de programmation visuelle, type Bubble. De quoi leur permettre de tester la viabilité de leur idée grandeur nature, pour ensuite la commercialiser en version béta. « Le NoCode, c’est la possibilité de construire des process digitaux, comme des sites, des jeux vidéos, des chatbots via une interface d’outils unitaires, sans aucune ligne de code. En quelques heures de travail, tout est possible sans compétence de développeur web ». Reste à savoir que cette alternative existe et l’incubateur marseillais est le premier à se lancer dans ce domaine.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?