AccueilOxygèneLes éco-gestes du quotidien pour préserver la planète

Les éco-gestes du quotidien pour préserver la planète

Les éco-gestes, c’est faire des petits gestes au quotidien pour réduire son impact sur l’environnement. Cela peut paraître insignifiant, mais c’est en agissant à notre niveau que nous pouvons faire la différence.
De nombreux conseils pour préserver la planète.
© Adobe stock - De nombreux conseils pour préserver la planète.

Oxygène Publié le ,

Chaque jour, nous pouvons tous faire un geste pour préserver la planète. En adoptant quelques éco-gestes simples dans notre quotidien, nous pouvons réduire notre impact sur l'environnement. Alors, que pouvons-nous faire pour diminuer notre empreinte écologique ? Petit tour d'horizon des gestes à adopter au quotidien pour préserver la planète !

Les Coiffeurs Marseille, un salon de coiffure éco-responsable

Le 26 septembre dernier, la Première Ministre a rappelé l'importance de la sobriété énergétique qui est applicable depuis cette date. Avec la hausse des prix de l'énergie et les menaces de coupures cet hiver, le gouvernement demande aux Français de réduire leur consommation d'énergie, notamment en baissant le chauffage à 19°C dans les habitations et les bureaux.

Les éco-gestes au bureau pour réduire l'empreinte écologique

  • L'utilisation des outils numériques au quotidien a des conséquences non négligeable sur l'environnement (émission de gaz à effet de serre, consommation d’énergie, etc.). Quelques règles simples peuvent être observées quand vous utilisez votre ordinateur :
    • optimiser les recherches sur internet ;
    • favoriser le partage de documents que les envois de fichiers lourds ;
    • éteindre l'écran quand on ne l'utilise pas ;
    • débrancher les chargeurs non utilisés.
  • Au bureau, il est également possible de réduire son impact environnemental, avec ces quelques gestes simples :
    • réfléchir à des alternatives plus éco-responsables comme les véhicules électriques, le co-voiturage ou les transports en communs), venir au bureau à pieds ou à vélo ;
    • paramétrer les mises en veilles et les équipements en mode « économie d’énergie » ;
    • réduire l'impression sur le papier : imprimez si c'est nécessaire et privilégiez le recto-verso ;
    • apporter votre thermos, gourde et mug au bureau pour éviter le gaspillage du jetable, qui n'est pas écologique ;
    • préférer consommer l'eau du robinet que l'eau en bouteille, qui est 100 fois plus chère avec un impact environnemental 1 000 fois supérieur ;
    • prendre les escaliers plutôt que les ascenseurs ;
    • éteindre les lumières du bureau avant de sortir ;
    • récupérer les fournitures de l'année précédente.

Les éco-gestes à la maison à adopter

Quotidiennement, à la maison, nous répétons sans cesse les mêmes gestes. De nombreuses bonnes pratiques existent pour aider à réduire l'empreinte sur la planète et la consommation d’énergie.

  • Le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire est la première source de dépenses et représentent 40 % de la consommation électrique d’un logement. Quelques conseils simples permettent d’optimiser ses installations et sa consommation énergétique :
    • dégager les radiateurs de tout obstacle pouvant gêner une bonne diffusion de la chaleur ;
    • nettoyer régulièrement les radiateurs ;
    • fermer les volets, rideaux ou stores dès la nuit tombée ;
    • à l’inverse, en journée, favoriser au maximum l’apport de chaleur gratuit du soleil ;
    • fermer en permanence les portes menant à une pièce peu ou pas chauffée ;
    • utiliser des boudins de porte pour limiter les courants d’air ;
    • programmer de façon précise le chauffage, en fonction de ses habitudes de vie ;
    • choisir, pour chaque pièce, une température qui allie confort et consommation d’énergie.
  • Il est très important d’aérer régulièrement toutes les pièces de la maison pour bénéficier d’un air sain et renouvelé. Même en hiver : sans ventilation, l’air ambiant se gorge peu à peu d’humidité. Nous en produisons continuellement, en cuisinant, en prenant une douche, en faisant sécher du linge ou en respirant. Une pièce humide chauffera moins bien qu'un espace sec. Les éco-gestes à appliquer :
  • En hiver

    • couper les radiateurs avant d’aérer une pièce ;
    • aérer 5 minutes le matin et 5 minutes le soir, les fenêtres grandes ouvertes pour faire un courant d'air ;
    • mettre vos fenêtres en PVC en position « hiver ».
  • En été

    • ventiler son logement aux heures fraîches, tôt le matin avant le lever du soleil, et en soirée après 22 heures ;
    • fermer les stores ou les volets des pièces non utilisées en journée ;
    • limiter l’utilisation de la climatisation, très énergivore et émettrice de gaz à effet de serre (présence de fluides frigorigènes) ;
    • privilégier l’utilisation d’un ventilateur, qui consomme 20 fois moins d’électricité qu’un climatiseur.
  • Tout au long de l’année

    • vérifier régulièrement le bon fonctionnement du dispositif de ventilation (VMC, par exemple) ;
    • nettoyer au moins deux fois par an les grilles d’entrée d’air et d’extraction de la ventilation.
  • L’éclairage représente 5,6 % de notre consommation d’électricité. Les fabricants proposent les lampes et ampoules de plus en plus performantes et économes en énergie.
    • pour tous les usages prolongés, privilégier des lampes basse consommation, les LED ;
    • bannir les lampes à incandescence et les lampes halogènes, très énergivores ;
    • privilégier les tubes lumineux (néons) pour éclairer la cuisine, la salle de bains, le garage ou la cave ;
    • adapter la puissance de l’éclairage en fonction de l’usage ;
    • choisir des abat-jours clairs pour que la lumière passe facilement.
    • éteindre systématiquement la lumière dès que l’on quitte une pièce (3 ampoules de 75 W qui restent allumées une soirée consomment autant d’électricité qu’une lessive à 60 °C) ;
    • privilégier l’apport de lumière naturelle et en optant pour des murs clairs ;
    • nettoyer régulièrement les ampoules et les luminaires, afin de maximiser leur efficacité.
  • Les Français produisent individuellement 568 kg de déchets par an, qui se retrouvent dans les ordures ménagères, les conteneurs de tri ou en déchetterie. La collecte, le transport, le traitement, le stockage et même le recyclage des déchets génèrent des émissions de gaz à effet de serre (GES). Il est donc essentiel de savoir comment réduire ses déchets :
    • déposer les produits éligibles au tri sélectif dans le bac dédié en respectant les consignes de tri ;
    • déposer les appareils électriques, les ampoules et les piles usagées dans un point de collecte ;
    • déposer les vêtements, chaussures et le linge de maison dont on ne veut plus dans un conteneur dédié ou directement auprès d’une association ;
    • donner ou mettre en vente les meubles et objets passés ;
    • déposer à la déchetterie meubles et objets qui ne sont plus en état de servir ;
    • composter les déchets de cuisine.
  • Dans la salle de bain, l’objectif principal est de modérer sa consommation d'eau, surtout chaude. Voici quelques éco-gestes simples à appliquer :
    • préférer la douche au bain : si une douche de courte durée consomme 60 à 80 litres d’eau, un bain en consomme 150 à 200 litres ;
    • prendre des douches de moins de 5 minutes ;
    • stopper l’eau pendant l’application du savon et du shampoing ainsi que pendant le brossage des dents ;
    • équiper son pommeau de douche d’un économiseur d’eau ;
    • équiper sa douche d’un robinet thermostatique ;
    • équiper son robinet de lavabo d’un éco-mousseur ;
    • positionner systématiquement le mitigeur du robinet en position froide ;
    • se laver les mains à l’eau froide.

Prix de l’énergie : l’inquiétude des acteurs économiques monte en Paca

L'ADEME propose une infographie avec les bons gestes à adopter à la maison.

© ADEME

À l'extérieur, adopter les bons gestes

Adopter une démarche éco-responsable à l’extérieur n’est pas compliqué. Pour dépenser moins, vivre mieux et préserver l’environnement, on passe à l’action !

Le secteur des transports est le premier secteur émetteur de CO2 en France, avec 39 % des émissions. Afin de limiter notre impact sur l’environnement, le choix du moyen de transport doit être réfléchis, car certains sont très polluants.

Par exemple, un Paris-Marseille génère :

  • 10 kg de CO2 en train ;
  • 115 kg de CO2 en avion ;
  • 136 kg de CO2 en voiture.

Calculer, vous aussi votre empreinte carbone sur vos trajet sur l'outil de l'ADEME : monimpacttransport.

Voici donc quelques conseils pour se déplacer de façon responsable :

  • en ville, privilégier les déplacements à pied, à vélo, à trottinette, en roller, en transport en commun ;
  • en zone rurale, si la voiture est indispensable, rechercher des covoitureurs pour tous les trajets réguliers ;
  • pour les grands déplacements, opter de préférence pour le train et, si la voiture est indispensable, privilégiez le covoiturage.

De nombreux conseils simples avec les éco-gestes à adopter dès aujourd'hui, pour être un citoyen responsable.


Sources

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?