AccueilDroit et ChiffreDroit des affaires : Alcya conseil devient Kelten

Droit des affaires : Alcya conseil devient Kelten

Depuis le 1er janvier 2022, le cabinet spécialisé en droit des affaires, Alcya conseil, s’appelle Kelten. Un changement de nom pour une nouvelle dynamique.
Maîtres Gaelle Russo, Vanessa Genoud, Emelle Zelteni et Wilfried Meynet sont associés du cabinet Kelten, aux côtés de Me Julien Béranger et de Me Loïc Charlent.
A. Zilbermann - Maîtres Gaelle Russo, Vanessa Genoud, Emelle Zelteni et Wilfried Meynet sont associés du cabinet Kelten, aux côtés de Me Julien Béranger et de Me Loïc Charlent.

Droit et Chiffre Publié le ,

C’est à la faveur de ses vœux de bonne année, qu'Alcya conseil a fait connaître à ses clients son changement d’identité. Le cabinet spécialisé en droit des affaires se nomme désormais Kelten. « Nous avons fait appel à une agence spécialisée en marketing pour imaginer un nouveau nom », expliquent d’une même voix trois des six avocats associés, Me Vanessa Genoud, Me Emelle Zelteni et Me Gaelle Russo. Une expérience collégiale à laquelle une quarantaine de collaborateurs a participé. « C’était important pour nous d’associer l’ensemble des équipes dans cette nouvelle étape. Car même si nous avons plusieurs sites, nous travaillons au quotidien ensemble, selon les besoins de nos dossiers. »

Kelten compte toujours six adresses dans le Sud-Est (Marseille, Avignon, Roanne, Saint-Etienne, Lyon et Grenoble). « Nous n’excluons pas d’ouvrir d’ici un an une antenne parisienne », nous confie Me Wilfried Meynet, avocat associé. Les 60 juristes et avocats de chez Kelten couvrent un large spectre : droit des sociétés, fiscal, patrimonial, propriété intellectuelle, environnement, droit agricole, numérique ou droit du sport… chaque pôle se veut polyvalent, « même si certains affichent une spécialisation propre, tels que Marseille et Avignon en droit du sport, ESS et droit des entreprises responsables ».

Fort de cette nouvelle dynamique, Kelten envisage de nouveaux recrutements. « Mais toujours en fonction des rencontres, des opportunités, car nous ne sommes pas dans une démarche ni de maillage national, ni de croissance exponentielle. L’humain reste le ciment de notre cabinet, tout comme le bien-être au travail. Mais l’envie est bien là ! », conclut Me Meynet.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?