AccueilEconomieDigDash milite pour de la "business intelligence" écologique

DigDash milite pour de la "business intelligence" écologique

Spécialisée dans les tableaux de bord analytiques, la société de Meyreuil, DigDash, a été distinguée par le pôle Solutions Communicantes Sécurisées (SCS) pour ses actions en faveur de la préservation de l’environnement.
Pour Éric Gavoty, vice-président de DigDash, la protection de l’environnement, menée comme un jeu collectif, contribue à souder les équipes.
Jean-Christophe Barla - Pour Éric Gavoty, vice-président de DigDash, la protection de l’environnement, menée comme un jeu collectif, contribue à souder les équipes.

Economie Publié le ,

Tout le monde a vu au moins une fois durant la crise sanitaire l’une des solutions conçues et proposées par DigDash. « Les tableaux de bord du COVID diffusés par Santé Publique France, c’est nous », explique Éric Gavoty, vice-président et cofondateur en 2007 avec trois associés de cette société implantée à Meyreuil où elle s’emploie à peaufiner sans cesse ses technologies logicielles d’analyse et de visualisation de données pour les entreprises et les institutions. Un domaine de la "business intelligence" qui a pris un essor important ces dernières années et qui profite à DigDash. En cette fin 2022, elle enrichit encore les fonctionnalités de ses produits pour fabriquer des documents, faciliter leur lisibilité ou sécuriser l’accès aux données, de manière beaucoup plus intuitive. En une quinzaine d’années, la PME revendique avoir participé à plus de 800 projets qui ont donné lieu à l’édition de quelque 10 000 tableaux de bord !

L’un des tableaux de bord conçus par DigDash pour Santé Publique France durant la crise COVID.

« Nous comptons aujourd’hui environ 450 clients, des grands comptes comme Orange, Airbus ou le CEA, des ETI, des ministères, des universités, une quinzaine de Départements… Notre croissance avoisine les 40 % », assurait le dirigeant le 8 décembre dernier, en recevant des mains de Dafir Lamdaouar, responsable stratégie et business développement « industrial control & drives » de Schneider Electric, un trophée du pôle de compétitivité Solutions Communicantes Sécurisées, pour avoir mené « le plus d’actions en 2022 en faveur de l’environnement ». Dans le numérique, les engagements pour la transition écologique sont rarement mis en avant alors qu’ils s’imposent tout autant que dans l’industrie. « Dans un appel d’offres auquel nous avons répondu, 20 % du choix était lié à la politique RSE », confie ainsi Eric Gavoty. Présidée par Antoine Buat, DigDash s’investit donc en associant tous ses collaborateurs. « Même si la société emploie maintenant une cinquantaine de salariés, elle continue de fonctionner dans un esprit « start-up », et ça paie puisque nous avons 0 turn-over », poursuit-il, admettant néanmoins que les profils experts de développeurs qu’elle recherche sont de plus en plus difficiles à trouver.

Cette start-up marseillaise commercialise des pubs 3D sans lunettes

La sobriété comme défi collectif pour DigDash

DigDash s’est appuyée sur une action du pôle SCS pour calculer son « bilan carbone » avec la plateforme Aktio et définir ses leviers d’amélioration afin de réduire ses impacts. « Il est ressorti que 92 % de notre empreinte était liée à nos clients, mais ce n’était pas une raison pour ne pas agir », indique-t-il. La protection de l’environnement est devenue un défi collectif puisque chaque collaborateur est invité à expliquer chaque semaine ce qu’il a réalisé de bien pour la planète, à titre individuel, dans l’entreprise ou dans son cadre de vie, pour réduire ses émissions de CO2… « Nous avons développé une plateforme de covoiturage interne et nous visons un objectif de 0 déchet, mentionne le dirigeant. Notre volonté de sobriété dans nos achats et dans nos comportements est parfois vue comme du radinisme mais elle est vraiment mobilisatrice pour nos salariés ».

Mécène du marathonien marseillais Nicolas Navarro pour l’aider à participer aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, dans le cadre du programme d’accompagnement « Langage Sport » proposé par Pulp Accelerator, DigDash s’est également engagée dans la préservation de la biodiversité et des écosystèmes marins d’une manière originale pour cette société habituée à promouvoir son offre sur des salons. « Nous avons décidé de consacrer notre budget « goodies » à la Fondation Pure Océan basée à Marseille afin de soutenir ses projets », indique Eric Gavoty.

Le technopôle de l’Arbois, nid à solutions énergétiques des TPE/PME

Achevé en force, avec notamment, son implication, à travers la fourniture de tableaux de bord, dans la création d’un accélérateur de projets pour aider la ville de Cartagene à atteindre ses objectifs en matière de développement durable, l’exercice 2022 sera suivi d’un début 2023 tout aussi intense, puisque les 5 et 19 janvier 2023, DigDash organisera des webinaires pour exposer en quoi ses solutions peuvent changer la vie d’une entreprise… Quant au pôle SCS, il ne lâchera rien non plus sur l’incitation de ses membres (plus de 300) à opérer leur transition écologique : un webinaire est prévu le 24 janvier pour lancer son cycle 2023 avec un atelier "La Fresque du numérique" sous forme de jeu d’intelligence collective. L’inscription est gratuite mais obligatoire. « Les entreprises du numérique aident les autres secteurs à conduire leur transformation, mais elles doivent la conduire aussi », insiste Stéphanie Schohn, directrice Ecosystème de SCS.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

Journal du 06 janvier 2023

Journal du06 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?