Fermer la publicité

Didier Bertrand (Fnaim 13) : « Pénaliser le moins possible nos adhérents et leurs clients »

le - - Immobilier

Didier Bertrand (Fnaim 13) : « Pénaliser le moins possible nos adhérents et leurs clients »
A. Zilbermann - Comment s'organise le secteur de l'immobilier ? On fait le point avec Didier Bertrand, président de la Fnaim 13.

Mise en place d'une cellule de crise, fermeture des agences, paiement des loyers... Le président de la Fnaim 13, Didier Bertrand, fait le point sur l'impact qu'a le coronavirus, et les mesures prises pour limiter sa propagation, sur le secteur de l'immobilier.

Dès les premières annonces du gouvernement, jeudi 12 mars, la Fnaim a mis en place une cellule de crise. « Ce process de crise en activité 24h/24 est en lien direct avec le gouvernement et les ministères concernés. Notre priorité est de mettre en place un plan de continuité de notre activité, dans la mesure du possible, dans le respect de la sécurité de nos clients et de nos collaborateurs », indique Didier Bertrand, président de la Fnaim 13 mais aussi vice-président de la commission « transactions » dans les instances nationales de la Fédération nationale de l'immobilier.

Une gestion au cas par cas

« Tout est à l'arrêt depuis lundi 16 mars », poursuit-il. « Nos agences sont bien entendu fermées. Seules trois activités, sur les 13 métiers que regroupe la Fnaim, perdurent. Il s'agit de la gestion locative, des syndics avec une activité comptable obligatoirement maintenue et de la gestion de l'hygiène et du gardiennage des copropriétés. Sont évidemment à l'arrêt complet les transactions et les diagnostiqueurs. » La Fnaim doit également faire face à des cas d'urgence, gérés au cas par cas.

« Nous avons eu le cas d'une remise de clés qui s'est déroulée dans un supermarché, avec les normes de sécurité sanitaire imposées. Le déménagement était fait, il fallait donc juste remettre des clés. En revanche, les clients qui devaient y emménager ne le peuvent plus, faute de professionnels pour le faire : les déménagements de particuliers sont interdits car considérés comme des réunions. Certains états des lieux ont pu être réalisés cette semaine, mais dans des cas très précis. Nous mettons tout en œuvre pour trouver des solutions acceptables pour tous, dans le respect des consignes sanitaires. »

« Payez vos loyers ! »

Didier Bertrand tient également à faire passer un message important concernant le paiement des loyers. « A ce jour, seules les entreprises en difficulté sont dispensées de payer un loyer. Le droit continue de s'appliquer pour le particulier et celui qui ne le paierait pas s'expose à des poursuites. » Quid par exemple des travailleurs indépendants, qui ont une activité à domicile ? « Pour l'instant, nous n'avons pas de réponse. Mais nous faisons remonter en permanence ces exemples particuliers aux instance concernées. Des ordonnances vont être prises au fur et à mesure, mais jusqu'à preuve du contraire, tous les particuliers doivent continuer à payer leur loyer ! ». Cependant, Didier Bertrand se veut rassurant. « Ne cédons pas à la panique ! Tout est en train de se mettre en place pour pénaliser le moins possible nos adhérents et leurs clients ».




Alexandra Zilbermann
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer