Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Deux Marseillaises signent Le Marché des Docks

le - - Economie

Deux Marseillaises signent Le Marché des Docks
Les Docks Marseille - Le site affiche une capacité de 72 places assises à l'intérieur, plus 120 en terrasse.

Rencontre avec Amandine et Virginie Chetail, fondatrices de l'agence C&C Branding. A 32 et 37 ans, les deux soeurs viennent de livrer le Marché des Docks, l'un de leurs derniers projets très attendus…

Si Maison Empereur, le traiteur MetSens, ou la Poterie Ravel lui a offert ses premières références, nul doute que Le Marché des Docks offre à l’agence C&C Branding une sacrée visibilité.

Le « branding », quésako ?

Inévitablement, lorsqu’elles présentent leur activité, les sœurs Chetail doivent expliquer à leur interlocuteur néophyte en quoi consiste le « branding ».  « Ce terme désigne généralement une logique d’action marketing qui cherche surtout à positionner une marque dans l’esprit du consommateur », expliquent-elles d’une même voix. « Voilà pour la définition institutionnelle. Avec nous, il s’agit d’un branding de A à Z, ou à la carte. Dans le cadre d’une création de marque, ou d’un repositionnement de marque déjà existante, l’agence accompagne ses clients tout au long de leur projet, en effectuant un choix cohérent de l’identité visuelle, sur tous les supports, jusqu’à l’aménagement de la boutique ».

L’aventure des Docks

« Constructa a fait appel à nous au départ pour réaliser le logo du marché et puis, rapidement, le groupe nous a confié son dossier de commercialisation. Il voulait retrouver les codes des vieux marchés que l’on nettoie au jet d’eau, ce qui collait avec notre vision du site », explique Amandine.

Amandine et Virginie C​hetail (@D.R.)

« Ensuite, tout s’est enchaîné », poursuit Virginie. « Nous avons été invitées en tant que conseil lors des rencontres avec les futurs enseignes du marché, puis nous nous sommes occupées du mobilier, de l’habillage des allées et de tout le projet ! ». Dès le départ, elles imaginent du carrelage, de la mosaïque, des piliers blancs, « pour rappeler la Méditerranée, comme en Grèce ou en Tunisie ». Constructa adhère tout de suite. « Notre challenge était aussi d’avoir toujours à l’esprit que nous sommes ici, à la Joliette, dans un des quartiers les plus pauvres de Marseille, avec juste à côté, les futurs loyers sans doute les plus chers de la ville ! ».

Une belle actualité à venir

Au total, elles ont piloté un projet de 400 m2. A l’arrivée, le site entend être à la fois un lieu de vie, comme un lieu de shopping et de consommation. « Environ 3.000 personnes travaillent aux Docks tous les jours », souligne Virginie. « Tous les midis, elles pourront venir manger sur l’un des stands de pâtes, de pizza, comme s’acheter les produits du marché et les consommer en toute simplicité, sur un des mange-debout. Le soir, le lieu aura vocation à s’animer ponctuellement et bien sûr, le week-end sera l’un des temps forts de la vie du marché ! ». Le site affiche une capacité de 72 places assises à l’intérieur, plus 120 en terrasse.

Celles qui ont fait leur route, chacune de leur côté avant de s’associer il y a trois ans, semblent donc extrêmement ravies de cette collaboration avec Constructa. Mais tout cela devrait se poursuivre encore quelques mois, puisqu’Amandine et Virginie nous confient travailler sur une ligne de produits dérivés estampillés Le Marché. D’ici la commercialisation, elles auront peut-être déjà livré d’autres projets, dont une agence immobilière à Aix, un cabinet dentaire, ou encore une boulangerie et une nouvelle gamme de produits pour la savonnerie Le Fer à cheval, l’un de leurs premiers clients. Deux filles à suivre…




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer