Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Débat national : la CCI Marseille Provence veut porter la parole des entreprises

le - - Economie

Débat national : la CCI Marseille Provence veut porter la parole des entreprises
S. Payrau - Le président de la CCI Marseille Provence, Jean-Luc Chauvin, veut inciter les entrepreneurs à peser sur le grand débat national.

D'ici la fin du mois de janvier, la CCI Marseille Provence mettra en ligne « une plateforme d'expression en ligne » destinée aux chefs d'entreprise. Elle souhaite ainsi les inciter à peser sur la concertation lancée par le président de la République.

« La CCI Marseille Provence (CCIMP) sera le porte-parole des 105 000 entreprises du territoire dans la cadre de la concertation citoyenne souhaitée par le président de la République » : c'est ce qu'a annoncé son président Jean-Luc Chauvin lors de ses vœux à la presse ce vendredi 18 janvier. Et pour y parvenir, la plus ancienne chambre de commerce au monde va mettre en place dans les prochains jours, d'ici la fin du mois de janvier, « une plateforme d'expression en ligne pour les entrepreneurs de notre métropole. Elle est ouverte à tous ceux qui le souhaitent. »

A l'occasion de ce grand débat national, la CCIMP organisera également une quinzaine des réunions de chefs d'entreprise sur l'ensemble de son territoire, au cours desquelles des élus de la chambre iront à leur rencontre. « Nous sommes convaincus que les chefs d'entreprise ont toute leur place dans le développement de la France et dans sa transformation. J'ai donc décidé de donner la parole à nos entreprises clientes », explique le président de la chambre de commerce.

« Une énorme opportunité que l'on doit saisir »

« Une initiative citoyenne », dixit Jean-Luc Chauvin, pour laquelle la CCIMP a déjà reçu le soutien de l'UPE 13, la CPME 13, du Gepa (Groupement des entrepreneurs Provence Aix), du Club immobilier Marseille Provence, des Femmes chefs d'entreprises, de plusieurs pôles d'activité et fédérations professionnelles. « Ils vont relayer cette initiative auprès de leurs membres pour que l'on ait le plus grand nombre de retours. Il faut que l'on ait l'expression la plus large pour dire ce que l'on veut que la France soit », explique le président de la chambre de commerce.

Pour Jean-Luc Chauvin, le mouvement des Gilets jaunes révèle « une vraie crise de société, une crise du travail » qui renvoie, selon lui, au problème des « travailleurs pauvres ». « C'est la crise de ceux qui travaillent et qui n'arrivent plus à vivre de leur travail. La valeur travail donne moins de pouvoir d'achat que la solidarité. On le vit tous les jours dans nos entreprises », tranche-t-il.

Or, les entreprises étant « le premier niveau de cellule sociale de ce pays », « au contact des personnels », le président de la CCIMP estiment qu'elles ont « un rôle majeur à jouer ». « C'est un nouveau contrat social que l'on doit créer. Et c'est une énorme opportunité que l'on doit saisir », conclut-il.




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer