AccueilEconomieD'éco ressource contre temps : ressourcerie des temps modernes

Artisan D'éco ressource contre temps : ressourcerie des temps modernes

Gisèle Dudin récupère des matériaux, des objets anciens et les recycle. Ses fabrications sont le fruit d'un assemblage de portes anciennes, de pieds de table, de palettes etc.
D'éco ressource contre temps : ressourcerie des temps modernes

Economie Publié le ,

Le nom de son entreprise est un peu long, mais il résume parfaitement l'activité et l'état d'esprit de Gisèle Dudin. Après un licenciement économique, à 55 ans, elle n'a pas hésité à lancer D'éco ressource contre temps. Cette artisane basée à Gémenos est spécialisée dans la décoration. « Le "d'éco" dans le nom de ma structure signifie décoration mais aussi économie et écologie. J'aime choisir des produits recyclés, construire avec des éléments de seconde main, récupérer ou revendre des matériaux… »

Le mot ressource fait référence au verbe se ressourcer. « Les anciens objets sont sources d'inspiration, de réflexion. Ils font référence à des souvenirs. » Il fait également référence à une ressourcerie, un lieu où sont collectés tous les objets et matériaux dont leurs propriétaires n'ont plus besoin. Enfin, le terme « contre temps » est un clin d'œil à la décoration qui est dans l'air du temps. Et aux souhaits de Gisèle Dudin de ne pas toujours faire comme tout le monde !

Des réalisations uniques

Dans cette ressourcerie des temps modernes, elle réalise des objets et des meubles uniques faits main. Des articles peuvent également être fabriqués à la demande, sur mesure. Dans tous les cas, il peut s'agir de customisation d'objets et matériaux anciens d'occasion, mais aussi de transformation de matériaux.

Parmi les réalisations, des meubles en palette, une coiffeuse rétro, un ancien bureau d'écolier rénové. « Dans le recyclage des matériaux, j'utilise des boîtes de conserve qui se transformeront en pots à crayons, contenant pour maquillage, pots à bonbons, coton etc. Je vous propose également du recyclage de jante de vélo et chaînes de vélo ou de moto transformés en luminaires », précise Gisèle Dudin.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?