AccueilEconomieCristal Limiñana vise l’export

Cristal Limiñana vise l’export

Née en Algérie en 1884, mais installée depuis 1962 à Marseille, la PME familiale à l’origine du Cristal Anis perpétue la tradition des apéritifs anisés.
Cristal Limiñana vise l’export
J. Dukmedjian - La gamme comporte une quarantaine de références (avec ou sans alcool, sirops, liqueurs, spiritueux...).

Economie Publié le ,

Détrônés un temps par le Spritz et le mojito à l’heure de l’apéro, les spiritueux anisés reviennent en grâce auprès des consommateurs, après une longue traversée du désert qui avait vu leurs ventes fléchir depuis une quinzaine d’années. Une situation qui réjouit Maristella Vasserot, arrière-petite fille du créateur de Cristal Limiñana et actuelle dirigeante de la PME marseillaise éponyme, implantée depuis 1962 dans le 5e arrondissement de Marseille. Pour cette dernière, cette embellie s’explique par « la fermeture des bars et restaurants l’an dernier en raison de la crise de la Covid et la quasi impossibilité de voyager hors de France. Le rituel de l’apéritif à domicile (parfois via écrans interposés) est également revenu en force pendant les confinements successifs ». Autant de facteurs qui ont dopé les ventes des deux locomotives historiques de la marque, l’anisette Cristal Anis et le pastis Un Marseillais.

« L’embellie enregistrée l’an dernier, se poursuit, même si la période estivale n’est pas achevée. Les indicateurs de ventes repartent à la hausse, comme l’an dernier à la même époque », selon la dirigeante de Cristal-Limiñana, qui réalise l’essentiel de son chiffre d'affaires (80 %) avec les spiritueux anisés et leurs déclinaisons sans alcool, lancées avec succès dans les années 80.

Depuis, la marque a élargi son offre sur le segment des boissons non alcoolisées en lançant notamment des sirops et en se déployant sur celui des spiritueux, avec la création de vodka, whisky, de pastis artisanaux et dernièrement de rhums hauts de gamme (en collaboration avec la Maison Ferroni). Autant de produits premiums, destinés au circuit de distribution des cavistes, sur lequel Maristella Vasserot souhaite se renforcer (la GMS représente 40 % des ventes). En parallèle, Cristal Limiñana a enfin musclé son portefeuille de marques en assurant la distribution d’alcools français et internationaux (Limoncello, Tequila, Aguardiente...) dont certains, comme le Cap Corse, sont mis en bouteille dans son usine marseillaise.

La marque de spiritueux Maison Ferroni ouvre son Atelier du rhum

L’Afrique en ligne de mire

Cette diversification, engagée par les parents de Maristella Vasserot et poursuivie par cette dernière, vise un objectif : se développer à l’international. Polyglotte (elle parle cinq langues), l’arrière-petite-fille du fondateur de la marque mise en effet sur l’export (environ 20 % du CA de l’entreprise) pour développer la marque, même si la consommation de pastis ou d’anisette reste un concept parfois obscur, hors des frontières hexagonales : « L’idée d’ajouter de l’eau dans l’alcool est peu répandue à l’étranger » note la dirigeante de Cristal Limiñana.

La fermeture des frontières, conséquence de la fulgurance de la pandémie l’an dernier, a mis un coup d’arrêt brutal à l’export, avant un redémarrage cette année. Déjà bien implantée en Espagne et en Italie, l’entreprise familiale se développe sur le marché suédois et est sur le point de finaliser un accord de distribution vers l’Allemagne. Sa dirigeante rêve désormais de la Suisse, de la Belgique et surtout des USA. Un dernier marché est en ligne de mire : celui de l’Afrique et en particulier de l’Algérie, berceau historique de Cristal Limiñana, en direction duquel le pastis « Un Marseillais » est déjà expédié. Maristella Vasserot étudie désormais la possibilité d’y exporter aussi du whisky et de se développer dans la partie sub-saharienne du continent, mais sans précipitation : « Nous recherchons des importateurs désireux de travailler sur la longue durée, avec des marques historiques et des produits premium comme les nôtres. »

L'intégralité de cet article est à lire dans le numéro 10 172 des Nouvelles Publications (parution le 3/09/2021). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 55€/an).
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?