AccueilEconomieCréation de services : la CCI Aix Marseille Provence en « pole position »

Création de services : la CCI Aix Marseille Provence en « pole position »

En trois ans, les recettes provenant des activités diverses sont passées de 6 à 14 M€.
Création de services : la CCI Aix Marseille Provence en « pole position »
S. Payrau - « Faire toujours plus avec moins de moyens » : le credo de Jean-Luc Chauvin, président de la CCI Aix-Marseille Provence.

Economie Publié le ,

C'était le vœu de Jean-Luc Chauvin lorsqu'il est arrivé fin 2016 aux commandes de celle qui se nomme désormais CCI métropolitaine Aix Marseille Provence (CCIAMP) : transformer l'entreprise CCI en dégageant de nouvelles ressources afin de faire face à la baisse programmée des recettes liées à la Taxe pour frais de chambre (TFC). Trois ans plus tard, il a profité de ses vœux à la presse, ce mardi au Palais de la Bourse à Marseille, pour dresser un bilan positif de cette « transformation à marche forcée ». « En 2016, nous étions dépendants à 85 % de la taxe qui représentait 32 M€ de recettes sur 38, toutes activités confondues. En 2019, elle ne pèse plus que 55 %, soit un peu plus de 17,5 M€, les recettes provenant de création de produits divers représentant désormais 14 M€ », résume Jean-Luc Chauvin.

Une transformation qui place la CCIAMP en « pole position » au niveau français. « Nous sommes leaders en matière de nouveaux métiers vis-à-vis du financement de services aux collectivités, nous figurons parmi les meilleurs en matière de création de valeur ajoutée », égrène le président. Ses chiffres sont aussi le résultat de « la politique de DSP* » qui amène la CCI à postuler pour la gestion d'équipements collectifs. « Avec la CCI de Bretagne, on va chercher des aéroports à gérer partout en France parce qu'on nous reconnaît une véritable expertise en la matière. On a gagné Poitiers en 2019», cite-t-il en exemple.

Des performances qui permettront à la chambre de bénéficier d'un « boni de l'ordre de 500 000 € » de la part de CCI France. Ce qui amortira la baisse des recettes provenant de la TFC, qui devraient avoisiner les 14,2 M€ en 2020.

* Délégation de service public.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?