Fermer la publicité

Covid-19 : les entreprises régionales se déconfinent à l'export

le - - Economie

Covid-19 : les entreprises régionales se déconfinent à l'export
J. P. Pierrat - Pour Roland Gomez, président de la CCI Provence-Alpes-Côte d'Azur, le développement à l'international « ne doit pas être le parent pauvre de la relance ».

Nombre d'entreprises régionales exportatrices sont parvenues à maintenir leur activité à l'international durant les deux mois de confinement. Une résilience qui fait des émules puisque 40 nouvelles sociétés vont intégrer l'accélérateur Parcours Sud Export d'ici la fin du mois de juin.

Et si, à l'heure où l'économie cherche des solutions pour sortir de la crise engendrée par les suites du Covid-19, l'export était un levier à actionner ? C'est en tout cas le pari que viennent de prendre 40 entreprises régionales qui ont décidé d'intégrer l'accélérateur Parcours Sud Export d'ici la fin du mois de juin. Une démarche saluée par les acteurs de la Team France Export Sud, dispositif public d'accompagnement des entreprises à l'international, piloté en Provence-Alpes-Côte d'Azur par la Région, aux côtés des membres fondateurs que sont la CCI de région, Business France et Bpifrance. « Cet accompagnement est d'autant plus important dans le contexte que nous vivons. Plus nous accompagnerons et nous inciterons les entreprises à chasser en meute, plus vite nous recréerons de la croissance », plaide le président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier.

Une argumentation que valident les dernières données recueillies par le Baromètre de l'activité internationale des entreprises, réalisé par Team France Export*, qui fait part des remontées de terrain des conseillers lors de leurs rendez-vous entreprises - confinés mais actifs - entre le 30 mars et le 30 avril. Il en ressort que près des deux tiers (62 %) des entreprises régionales réalisant 30 % de leur chiffre d'affaires à l'export sont parvenues à maintenir leur activité à l'étranger malgré des baisses de commandes (39 %) et des difficultés financières (22 %).

« Nos entreprises exportatrices font preuve d'une grande résilience à l'international malgré les difficultés inédites qui s'imposent à elles. C'est une très bonne nouvelle », se félicite Christophe Lecourtier, directeur général de Business France. En témoigne Manon Saurel, family ambassador du Domaine Montirius dans le Vaucluse. Cette entreprise familiale viticole réalise la moitié de son chiffre d'affaires à l'export et vise une progression de 52 % sur cinq nouveau xmarchés dans les deux ans à venir. Des ambitions que le Covid-19 n'a pas altérées. Pour rebondir, l'entreprise s'est appuyée sur « la carte interactive des marchés étrangers » proposée par la Team France Export Sud. L'Hexagone confinée en même temps que Singapour et le Japon, le Domaine Montirius a testé « la prospection digitalisée ». « Notre contact France team Export sur place avait tout bordé, ciblé les bons contacts, donc on a fait nos rendez-vous en visio sans souci. On était reposés, sans jet lag et avec la webcam, on a fait visiter nos vignes ! Plutôt que de prendre un avion pour rencontrer cinq personnes à toute vitesse, on réduit notre empreinte carbone et on organise même des dégustations en ayant envoyé nos échantillons en amont ! », raconte Manon Saurel.

Une région dynamique à l'export

Autre chiffre révélateur : 61 % des entrepreneurs régionaux déclarent poursuivre leur activité à l'international, « même en mode dégradé », soit six points de plus que la tendance observée sur l'ensemble des entrepreneurs interrogés dans l'Hexagone (55 %). Signe de cet engouement, 1 193 exportateurs régionaux ont visité la plateforme de solutions Team France Export Sud au cours du mois d'avril, soit 1 904 visites durant ce mois de confinement, une fréquentation quatre fois et demi supérieure au mois précédent. « Les bons indicateurs régionaux prouvent que nos entrepreneurs ont une réelle plus-value à l'export », souligne Roland Gomez, président de la CCI Provence-Alpes-Côte d'Azur. Avant d'insister : « Le plan de soutien économique ne se fera pas au détriment de l'accompagnement à l'international. Ce vecteur de développement ne doit pas être le parent pauvre de la relance ! »

Reste désormais à transformer l'essai. Et Christophe Lecourtier de décrire la plus-value à apporter aux entreprises exportatrices. « Il va falloir leur donner la vision des "marchés du monde nouveau" et les moyens de s'y positionner rapidement. D'exporter autrement sans doute. D'avoir envie de reprendre des risques. De redonner par là-même des couleurs à notre pavillon France dans le concert d'une compétition qui va être très rude. Il faudra un plan de relance puissant pour l'export », plaide-t-il. Renaud Muselier abonde dans le même sens : « Pour s'engager à l'export, il faut y être préparé et comprendre les nouveaux enjeux des marchés, c'est la clef de la réussite. »

Pour passer de la parole aux actes, il faudra notamment dépasser les freins invoqués par les 39 % d'entreprises régionales qui ont mis l'international en stand-by : un manque de visibilité (34 % d'entre elles), des difficultés financières (25 %), une baisse des commandes (22 %), des soucis logistiques (16 %) et des problèmes de contrats/douanes (3 %). Quant aux remontées de terrain, elles témoignent de la nécessité de soutenir les entreprises dans les secteurs agrotech et viticulture, santé-biotech, cosmétique et univers de la maison et des loisirs.

* La Team France Export, c'est le rassemblement de toutes les solutions publiques proposées par les Régions, les services de l'Etat, Business France, les chambres de commerce et d'industrie et Bpifrance pour faire gagner les entreprises françaises à l'international.




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer