AccueilEconomieCosens, une couveuse qui voit grand

Cosens, une couveuse qui voit grand

Née en 1998 dans les quartiers Nord, Cosens (ex-Adije) a inauguré avant l'été ses nouveaux locaux et ambitionne dès janvier prochain de fusionner avec Diapason, une couveuse d'entreprises de Forcalquier, dans les Alpes-de-Haute-Provence.
Cosens, une couveuse qui voit grand
D.R. - Frédéric Olive dirige la couveuse Cosens depuis 2007

Economie Publié le ,

Entré comme stagiaire en 2001, Frédéric Olive dirige depuis 2007 Cosens. Situé rue de Rome, dans le 1er arrondissement de Marseille, le siège social regroupe les différents outils disponibles au sein de l’incubateur : couveuse d’entreprises, parcours de formation et espace de 400 m2 dédié au coworking. « Nous avons également une antenne de 250 m2 à Vitrolles et proposons des permanences à Salon et La Ciotat », explique le directeur.

« Cosens revendique sa structure associative, bien que je la manage comme une entreprise. Nous avons d’ailleurs une structure fiscalisée comme une entreprise lambda et comptons une dizaine de salariés, auxquels s’ajoute toute une batterie d’experts, allant du comptable à l’expert-comptable, en passant par le juriste, sans oublier les chefs d’entreprise désormais matures, qui sont passés par Cosens pour démarrer. Ce passage de témoin entre chefs d’entreprise, confirmés et débutants, reste essentiel pour nous. »

L’an dernier, Cosens a hébergé 200 entreprises, qui signent en moyenne pour 14 mois dans les locaux. « Nous pouvons aller toutefois jusqu’à trois ans d’hébergement, comme le prévoit la loi », précise Frédéric Olive.

La cible

« Nous ciblons tous types de porteurs de projet, qu’ils soient étudiants, demandeurs d’emploi ou salariés. Nous sommes là pour les aider à développer leurs capacités commerciales et créatives, à monter un business plan et bien sûr, nous leur offrons un cadre de travail. Au fil des années, nous avons développé une spécialisation dans les métiers du conseil et de la formation. Nous accueillons aussi des stylistes et créateurs textile, notamment en raison de notre partenariat avec la Chambre syndicale de l’habillement et la MMMM*. »

Une filière qui va d’ailleurs se développer en raison de la fusion prochaine entre Cosens et Diapason, une couveuse d’entreprises des Alpes-de-Haute-Provence, spécialisée dans les métiers artistiques et artisanaux.

« Nous travaillons ensemble depuis des années, ce rapprochement s’inscrit donc dans notre logique de développement. Nous ne savons pas encore si nous allons conserver le nom Diapason. C’est encore à l’étude. »

Ce récent déménagement a nécessité un investissement de 700.000 € et va offrir une visibilité nouvelle à la couveuse d’entreprises. Depuis sa création, Cosens a accompagné 1.200 entrepreneurs.

* Maison méditerranéenne des métiers de la mode.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?