Fermer la publicité

Coronavirus : les assureurs s'engagent à soutenir la trésorerie des entreprises

le - - Finance

Coronavirus : les assureurs s'engagent à soutenir la trésorerie des entreprises
Florence Lustman - Florence Lustman est la présidente de la Fédération française de l'assurance.

Les adhérents de la Fédération française de l'assurance ont accepté de contribuer au Fonds de solidarité du gouvernement. Cependant, le secteur refuse toujours de couvrir le risque sanitaire dans les contrats d'assurance.

La nouvelle est tombée le 23 mars. Après plusieurs jours de bras de fer et de discussions houleuses en interne et avec le gouvernement, le monde de l'assurance annonce ses mesures phares pour protéger les entreprises affectées par la crise liée au coronavirus. La Fédération française de l'assurance (FFA) a obtenu l'accord de ses adhérents pour soutenir la trésorerie des entreprises. Ils s'engagent à contribuer à hauteur de 200 millions d'euros au Fonds de solidarité créé par le gouvernement pour soutenir les entreprises confrontées à une baisse significative de leur activité. Ce fonds de solidarité concerne deux types de sociétés : les petites, qui réalisent moins de 1 million d'euros de chiffre d'affaires ; et les entreprises dont l'activité est fermée (par exemple dans la restauration) et/ou celles dont le chiffre d'affaires a baissé de 70 % entre mars 2019 et mars 2020.

Cette mesure, importante financièrement, s'ajoute à l'annonce des assureurs de différer le paiement des loyers pour les très petites entreprises (TPE), les petites et moyennes entreprises (PME) appartenant à l'un des secteurs dont l'activité est interrompue en application de l'arrêté du 15 mars 2020. Et à la mesure d'urgence pour venir en aide aux artisans, commerçants, professions libérales et plus généralement les TPE. Les assureurs ont en effet pris l'engagement, le 19 mars, de conserver en garantie les contrats des entreprises en difficulté en cas de retard de paiement suite à la pandémie, et ce pour toute la durée de la période de confinement.

Couverture du risque sanitaire ?

Reste le sujet phare de la couverture du risque sanitaire dans les contrats d'assurance. En effet, pour l'heure, les catastrophes naturelles sont prises en charge, mais pas les catastrophes sanitaires. Et les assureurs ont été clairs depuis le début de la crise sur le sujet : "La quasi-totalité des contrats couvrant les entreprises (pertes d'exploitation, rupture de la chaîne d'approvisionnement, annulation d'événements, défaut de livraison, etc.) exclut l'événement d'épidémie. En effet, en fonction de sa durée et de son ampleur, une épidémie peut affecter tous les secteurs et avoir un impact sur l'activité économique globale, rendant ainsi ses conséquences économiques inassurables", précise la FFA dans un communiqué publié la semaine dernière.

Face à la grogne des entreprises et aux demandes du gouvernement, les assureurs précisent qu'ils sont "demandeurs pour participer à la réflexion à mener sur la création d'un régime de type assurantiel destiné à intervenir en cas d'une future catastrophe sanitaire majeure". Malheureusement le Covid-19 ne sera donc pas couvert mais il en sera sans doute autrement pour les épidémies futures.




Caroline Dupuy
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer