AccueilDroit et ChiffreConseil national des barreaux : le discours humaniste de Christiane Féral-Schuhl à Marseille

Conseil national des barreaux : le discours humaniste de Christiane Féral-Schuhl à Marseille

A l'occasion de la Juris'Cup, qui se tenait à Marseille, le Conseil national des barreaux a organisé une assemblée générale délocalisée les 14 et 15 septembre. L'occasion pour Christiane Féral-Schuhl, sa présidente, de parler de respect de la dignité humaine et d'annoncer les états généraux de la profession.
Conseil national des barreaux : le discours humaniste de Christiane Féral-Schuhl à Marseille
G. Majolet - L'AG délocalisée du Conseil National des Barreaux s'est tenue le 14 octobre à la Maison des avocats de Marseille (sur la photo : Jérôme Gavaudan et Christiane Féral-Schuhl).

Droit et Chiffre Publié le ,

Après Nîmes, le Conseil national des barreaux s'est retrouvé à Marseille, à l'occasion de la Juris'Cup, pour tenir sa seconde assemblée générale délocalisée. Cette réunion dans « une ville port » a été l'occasion pour Christiane Féral-Schuhl, sa présidente de « rappeler les valeurs d'humanité et de respect de la dignité qui fondent le serment d'avocat ». Christiane Féral-Schuhl a été accueillie par Geneviève Maillet, le bâtonnier de Marseille, par Yann Arnoux-Pollak, le bâtonnier élu et par Jérôme Gavaudan, avocat marseillais et président de la Conférence des bâtonniers.

La présidente du CNB a fait un parallèle entre les avocats et les gens de mer : « ils ont une capacité d'insurrection et de solidarité quand des vies sont menacées ». Pour souligner son propos Christiane Féral-Schuhl a donné la parole à une avocate syrienne, réfugiée en France avec son mari et leur enfant, après un attentant au barreau de Damas. Jean-Yves Abecassis, le porte-parole de SOS Méditerranée a aussi témoigné du rôle de l'Aquarius. Le navire qui vient en aide aux migrants en Méditerranée était en escale à Marseille.

Une question de civilisation

« Aucun argument ne peut justifier de ne pas porter secours aux gens en mer. C'est une question de civilisation », a fortement souligné la présidente du CNB. Christiane Féral-Schuhl a appelé ses confrères « à agir ». « Dans notre langage, la défense est quelque chose d'essentiel. Tous les avocats à travers le monde parlent le même langage. La place d'un avocat dans un pays montre le niveau de démocratie de celui-ci », a déclaré Mme Féral-Schuhl.

Après ce discours de politique générale, la présidente est revenue sur l'actualité du Conseil national des barreaux. Elle a notamment rappelé les différents engagements du CNB, dans la défense de confrères attaqués. C'est le cas pour l'ancien bâtonnier de Grenoble, Me Dreyfus, qui « a subi les pires agressions antisémites qu'on ait pu voir ces dernières années ». Le CNB s'est constitué partie civile. Solidarité également avec les barreaux de Carpentras et Avignon, où des avocats ont été agressés.

Réunion « interpro » et états généraux

La présidente a annoncé que le 4 octobre les avocats iraient à la rencontre des collégiens pour leur rappeler les droits et obligations en matière d'utilisation des réseaux sociaux. Il y aura aussi l'opération « 100 avocats » au Japon en novembre et l'organisation du « G7 avocats ». Il s'agira d'accompagner les réflexions du sommet du G7, l'été prochain à Biarritz.

La rentrée se fera également sous le signe de « l'unité des professions réglementées du droit ». « C'est la première fois de l'histoire que le Conseil national des barreaux se réunira avec le Conseil supérieur du notariat pour lancer un groupe de travail afin de réfléchir à la convergence des actions entre nos professions », a annoncé Christiane Féral-Schuhl.

Enfin et c'est un rendez-vous important, la présidente du CNB a confirmé le lancement des états généraux de la profession, sans dévoiler plus de détail. Une réunion de travail était prévue à Marseille le lendemain.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?